mardi, septembre 19, 2017

Posted by : Rimshoux Momoi mardi, septembre 19, 2017

Lors de la dernière édition de Japan Expo, une partie des acteurs la comédie musicale :Yowamushi Pedal était présente pour présenter de extraits de cette comédie musicale.

C'est dans ce cadre que nous avons pu les rencontrer.

Interview : 

- Pouvez-vous vous présenter ?

 Je suis Daigo Kotaro et je joue le rôle de Sakamichi Onoda et je joue le rôle principal.
Je suis Momose Saku et je joue le rôle de Shokichi Naruko.
Je suis Kawaharada Takuya et je joue le rôle de Izumida Touichirou.
Je suis Takeshi Hayashino et je joue le rôle de Midôsuji Akira.
Je suis Tanimizu Riki et je joue le rôle de Manami Sangaku.



- Comment le groupe s'est-il formé ?

Le dramaturge, Nishida Shatner, a décidé de nous mettre ensemble et la première étape c'était que le metteur en scène accepte de créer cette pièce.
Ensuite, chacun de nous a eu des rôles différents pour faire cette pièce et c'est comme cela que l'on est venu à travailler tous ensemble.

- Pourquoi avoir décidé d'adapter Yowamushi Pedal en pièce de théâtre ?

En faite, le manga était déjà très très connu au Japon, il avait énormément de succès.
Nous voulions montrer par le théâtre, la puanteur de faire du cyclisme, la transpiration, etc...
Finalement, il n'y a que par le théâtre que l'on pouvait faire passer cela, cette jeunesse et c'est comme sa que ça s'est fait.

- Comment avez-vous procédé pour faire l'adaptation ?

C'est déjà assez compliqué en général parce que nous devons faire tout sans vélo mais nous devons donner l'impression d'être à vélo.
Nous n'utilisons que le guidon, on essaie d'adapter le plus réaliste possible.

- Quel fût le plus gros challenge lors de cette adaptation ?

Finalement, le plus dur c'est d'essayer de donner l'impression de faire du vélo sans avoir de vélo.
Avec tout simplement des guidons, ce mouvement-ci est très compliqué.
Mais, il y a aussi tout le système de la course car au fur et à mesure des pièces, les techniques augmente et le metteur en scène en demande de plus en plus.
A ce moment-là, cela devient de plus en plus dur car il y a de plus en plus de challenges.
Tout ça pour donner le plus possible l'impression au public que c'est réel.



- S'agit-il d'une adaptation libre ou avez-vous eu des contraintes ?

Il y a un côté un peu original par rapport au manga ou des fois nous n'utilisons pas des épisodes spéciaux qui ne sont pas adaptés pour la pièce de théâtre.
Sinon, en général nous essayons de rester dans l'idée original du manga et même s'il y a des côtés qui peuvent être dur à adapter.
On essaie de pousser les barrières vraiment de tout donner pour donner l'impression au public que c'est réel.
Dans la pièce en elle-même, on arrive à être unanime sur les kilomètres parcourues, sur le caractère qui à ce moment-là a est perdu.
A ce moment là, ceux sur les côtés continuent normalement et c'est donc à ce moment-là qu'on va faire nos grimaces comme dans le manga.

- Comment s'est passé le montage de la pièce ?

L'un des membres du groupe est là depuis le début, il a vu les anciens membres partir.
Parfois, on a eu de l'aide de certains de nos clients, qui nous donne des idées, c'est comme cela qu'au fur et à mesure nous avons pu intégrer la nouvelle technologie.
Quand il est arrivé les membres étaient un petit plus vieux maintenant ils sont tous nouveau et il y a beaucoup plus d'énergie et c'est beaucoup plus vivant.

- Combien de temps cela-a-t-il pris ?

A peu près un mois de préparation pour la pièce.

- Avez-vous un souvenir ou une anecdote marquante à nous raconter ?

En faite, nous avons tous un caractère différent et parfois on joue avec des objets donc Hayashino a déjà jouer le rôle d'un distributeur. ( Hayashino joue le rôle de Midôsuji Akira.)
Il nous arrive donc de jouer des objets parfois et c'est très amusant.

- Quel impression cela vous fait-il de vous produire à Japan Expo ?

Nous sommes très heureux d'être ici, c'est vraiment une nouvelle expérience pour nous.
On ne s'attendait pas à ce que cela soit aussi professionnels, au niveau des cosplays aussi, où l'on trouve que la qualité des cosplays soient aussi bonne.
C'est vraiment une expérience incroyable, et le fait aussi que la France puisse accepter autant la culture japonaise.

Shiki

On remercie beaucoup la troupe de théâtre de Yowamushi Pedal d'avoir répondu à nos questions ainsi que le staff de Japan Expo qui nous a permis de faire cette interview. 

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -