Archive for novembre 2017

mardi, novembre 28, 2017

Ippo - Saison 5 tome 6

Fiche

Titre : Ippo
Catégorie : shônen
Auteur : Morikawa George
Illustrateur : Morikawa George
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 14/09/2017
Nombre de tomes en France : 96 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 116 ( en cours )
Prix : 6, 90 euros









© George Morikawa / Kodansha Ltd.

Synopsis

Pris au piège ! A-t-il les ailes pour s’en échapper !?
Le combat de rapidité entre Itagaki et Karasawa continue ! Plus rapide que Karasawa et sûr de lui, Itagaki cherche à mettre son adversaire KO avec un contre croisé droit jolt ! Mais se retrouve à l'instant d'après au sol !! Quelle est la nature du piège qu’a préparé Karasawa !?

Avis

Toujours plus haut

Voilà le but d'Ippo et de ses compagnons d'arme. Un de ces derniers, est ici mis en valeur et on sent que ce dernier talonne de près notre héros et que lui aussi vise le titre mondial. Cela permet de voir ce dernier en action.

Un combat de haut niveau

On assite ici à un combat de haut niveau et on voit que le sommet se rapproche un peu plus mais que plus il se rapproche plus les obstacles sont grands. On ressent toute l'intensité de cette rencontre et cela nous prend bien aux tripes.

Les progrès accomplis

On voit ici les progrès accomplis par le comparse d'Ippo. Cela est toujours plaisant à voir et cela permet de mettre à l'honneur ce guerrier qui est charismatique et qui séduit. Son style est vraiment impressionnant.

Suspendu au fil des pages

On est littéralement suspendu au fil des pages avec ce match qui ne cesse de grimper en intensité au fil des pages. Cela rend le tout ultra dynamique et très intense pour notre plus grand plaisir. C'est vraiment passionnant.

Les illustrations sont toujours aussi bien travaillées.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome d'Ippo permet de voir un match riche en rebondissements, ultra dynamique et qui nous tient en haleine du début à la fin. Les combattants sont plus forts que jamais et le tout fait bien monter la tension.

15/20

mardi, novembre 28, 2017

Sangreal tome 1

Fiche

Titre : Sangreal
Catégorie : seinen
Auteur : Terayama Maru
Illustrateur : Terayama Maru
Editeur français : Kana
Date de parution : 27/102/107
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 6, 85 euros









© 2016 Maru TERAYAMA, Yuki TANAMI / SHOGAKUKAN

Synopsis

Au Moyen Âge, la princesse An du royaume d'Arabera porte sur ses épaules un lourd secret et désire plus que tout s'en délester... Au beau milieu de luttes sanglantes pour la succession au trône, An fait la rencontre de Circé, une tireuse de cartes de tarot, qui vit dans un quartier pauvre. À la cour qui fourmille d'ennemis, An et Circé vont tenter d'écarter le rideau du destin afin d'accéder à la "voie royale".

Avis



Choisir sa voix

Voilà ce que doit faire le jeune prince dans cette série. Cela permet de donner une trame de fond en plus de la conquête du trône. Ainsi, l'intrigue n'en n'est que plus riche, plus intense et plus passionnante.

Destin

On voit ici le poids du destin et l'inquiétude lié à ce dernier. Cela est au coeur de ce récit et c'est ainsi qu'on voit l'ésotérisme point le bout de son nez avec la divination. Cela permet d'introduire du mysticisme et une conception intéressante du destin.

Un destin noyé par le sang

On voit ici le destin d'un jeune prince qui est noyé dans le sang et qui semble être tragique. Cela permet de faire monter tout aussi bien la tension que la force des émotions. Le tout ensemble nous donne un récit vraiment fort et poignant.

Prendre les rennes

Voilà ce que notre héros tente de faire avec son destin et son pays. Cela sonne comme une double quête pour nous offrir un récrit riche en dynamisme et en rebondissements ainsi qu'un héros de plus en plus charismatique.

Les illustrations sont bien faites et agréables.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Sangreal mêle intrigues politiques, exotérisme et action dans un récit enivrant avec des personnages mystérieux et charismatiques. Cela séduit dès les premières pages et on en redemande encore plus. C'est un coup de coeur. 

18/20

mardi, novembre 28, 2017

Red Dragon tomes 1 et 2

Fiche

Titre : Red Dragon
Catégorie : shônen
Auteur : Ikeno Masahiro
Illustrateur : Ikeno Masahiro
Editeur français : Glénat
Date de parution : 22/11/2017
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 5 ( en cours )
Prix : 7, 60 euros










RED DRAGON © Masahiro IKENO 2016 / KADOKAWA CORPORATION

Synopsis

La dynastie Qin a fondé le premier Empire en Chine, mais cette dictature laisse le peuple dans la misère… Liu Bang et Lu Wan, deux amis d'enfance issus de la classe populaire, décident d'allier leurs forces pour organiser une rébellion et prendre le pouvoir, l'un par sa force et l'autre par son intelligence. Ce sera le début d'une belle aventure pour nos deux jeunes héros ! 

Avis



Changer le monde

Voilà l'idéal de nos deux jeunes héros. Cela permet de voir une idéologie intéressante et novatrice contre les traditions. Cela enrichit l'intrigue et rend le tout plus profond et plus intéressant. C'et très bien construit.

Lutte

On voit ici une lutte aussi bien sur le plan de la bataille que politique. Cela permet de donner un double intérêt à cette lutte. Ainsi, on est pris dans ce combat acharné qui rythme vraiment bien ce manga.

Le Japon médiéval

On rentre ici dans le Japon médiéval pour notre plus grand plaisir. Cela fait toujours rêver et attire toujours. Cela promet aussi de l'action et du mystère ce qui n'est jamais pour déplaire bien au contraire.

Action et politique

Voilà que les deux s'entremêlent ici pour notre plus grand plaisir. Entre combats, manipulations et stratégies, ce récit riche en dynamisme nous transporte de bout en bout et fait bien monter l'adrénaline.

Les illustrations sont très bien faites.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Red Dragon fut une vraie bonne surprise et séduit par beaucoup d'aspects. Cette série s'adresse aussi bien à ceux qui aiment le Japon médiéval, qu'à ceux qui aiment les manga d'action qu'à ceux qui sont friands d'intrigues politiques. C'est un coup de coeur.

18/20

mardi, novembre 28, 2017

No game no life chez Ototo

Les éditions Ototo annoncent l’arrivée du manga No Game No Life dans leur catalogue ! 
Publié dans le Monthly Comic Alive de l'éditeur Media Factory depuis 2013, ce manga adapte le light novel éponyme écrit et illustré par Yuu Kamiya.

Imaginez un monde gouverné par une loi universelle : celle du jeu !
Dans ce monde appelé Disboard, la violence est proscrite et les conflits se règlent à coups de jeux.
Dans cette réalité où la force physique est devenue l'étalage des faibles, la réflexion, la malice et la stratégie sont les principales forces des 16 races qui se disputent le contrôle des territoires. 
Parmi elles, les humains, un peuple en passe de disparaître, se voient offrir une dernière chance avec l'apparition de Sora et Shiro, deux jeunes adolescents qui ne vivent que pour le jeu... et la gagne !



Avec No Game No LifeYuu Kamiya nous plonge dans un monde de fantasy vaste et varié où l'humanité est sur le point d'être sauvée par deux nouveaux venus... qui ont perdu foi en elle. 
Reclus de la société dans leur monde, ce surprenant duo a la possibilité d'endosser le costume de sauveur de l'humanité grâce à ses incroyables capacités de gamer. 
Que décideront-ils ? Seuls eux le savent. En attendant, ils comptent bien profiter de cette belle ironie du sort et faire de cet univers leur nouveau terrain de jeu.

À travers son duo de protagonistes aussi déjantés que réfléchisYuu Kamiya nous propose un voyage délirant au cœur d'un univers riche, tant par la pluralité de ses paysages, que par la diversité de ses personnages, qui va se révéler plus complexe qu'il n'y paraît. 
Une aventure captivante qui se distingue également par une patte graphique singulière, aussi douce qu'énergique, mais surtout très expressive. Des traits qui s'accordent à merveille avec le ton léger et détaché de ce récit où nombre de situations improbables et comiques s’enchaînent tout en nous dévoilant peu à peu des enjeux de plus en plus forts.
Alors, Sora et Shiro seront-ils les grands gagnants de cette partie qui semble mettre en jeu bien plus que le destin de l'humanité ?

Le 16 mars 2018, No Game No Life vous donne rendez-vous en librairies !

  
Quelques mots sur l'auteur...

Sous le pseudonyme de Yuu Kamiya se cache en fait Thiago Furukawa Lucas, un auteur et illustrateur brésilien qui est né le 10 novembre 1984 dans l'état du Minas Gerais, au sud-est du Brésil.
En 2012, il commence à travailler sur le light novel No Game No Life, qui sera adapté en une série animée, diffusée en 2014.
En parallèle de No Game No Life, il commence en 2013 un autre light novel : Clockwork Planet, également adapté en une série animée, diffusée en 2017.
À noter, en 2011, il se marrie avec Mashiro Hiirahi, la mangaka qui l'assiste dans l'adaptation manga deNo Game No Life.

  
... Et sur son oeuvre.

C'est en 2012 qu'est publié le premier tome de No Game No Life au Japon.
En 2014, une adaptation animée de 12 épisodes est diffusée et permet à l'oeuvre de Yuu Kamiya de voir ses ventes exploser. No Game No Life se retrouve ainsi dans le TOP 10 des meilleures ventes de light novels la même année.
Toujours en 2014, il est nommé aux Sugoi Japan Awards du journal Yomiuri Shimbun et fait partie des grands gagnants dans la catégorie des meilleurs light novels.
Cette notoriété nationale va rapidement s'étendre à l'international grâce à la diffusion de sa série animée et à la publication du light novel et du manga dans plusieurs pays dont les États-Unis.
En 2015, 2016 et 2017, No Game No Life fait toujours partie des light novels qui se vendent le plus au Japon.
En avril dernier, après 5 ans de publication et 10 tomes sortis, Media Factory a annoncé que le light novelNo Game No Life a dépassé les 3 millions de tomes vendus au Japon
Un succès qui a encore de belles années devant lui. Preuve en est, un film d'animation intitulé No Game No Life : Zero est sorti cet été dans les salles obscures japonaises.
À noter, en France, la série animée diffusée en streaming sur ADN (Anime Digital Network) dès 2014, va s'offrir une sortie en DVD & Blu-ray le 5 décembre prochain.

  
Synopsis
Sora et Shiro sont deux frères et soeurs : le plus grand est sans emploi, la plus jeune, déscolarisée.
Ils vivent ensemble confinés chez eux, en marge de la société.
Sur Internet, on parle d’eux comme une véritable légende urbaine, au vu de leur talent aux jeux vidéo. Le monde réel, lui, n’est rien de plus qu’un « jeu pourri » pour la fratrie. Mais un beau jour, quelqu’un se surnommant « Dieu » les transporte soudainement dans un autre monde où tout serait déterminé par les jeux !
Ces deux rebuts de la société deviendront-ils les sauveurs de ce nouveau monde ?

Source : Ototo

mardi, novembre 28, 2017

Kuroneko le doute tome 2

Fiche

Titre : Kuroneko le doute
Catégorie : Yaoi
Auteur : Sakyô aya
Illustrateur : Sakyô Aya
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 28/09/2017
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 9 ( en cours )
Prix : 8, 99 euros









KURONEKO KARESHI © Aya Sakyo 2013 by SHINSHOKAN CO., LTD.,

Synopsis

Shingo le chat noir et Keiichi le léopard vivent ensemble. Ils coulaient des jours heureux jusqu’à ce que Keiichi accepte un rôle dans un lm hollywoodien et donc de passer du temps à l’étranger. Comme Shingo s’est rendu compte qu’il n’arrivait plus à sentir l’odeur de Keiichi, il se demande si cela signi e que ce dernier s’est lassé de lui...

Avis

Passion

On voit ici la passion débordante et ce que cela peut entrainer comme conséquences. Le tout est très intense et cela intensifie les émotions pour encore plus nous toucher. Le tout est très expressif et sans tabous.

Travail et amour

Cela est souvent très difficile à concilier et on voit bien cela ici. La passion dévorante alliée aux contraintes du travail rendent la vie de couple difficile ainsi que son équilibre. Tout évolue et se modifie donc.

Remise en cause

Voilà ce qui se passe durant ce tome dans lequel les héros se savent plus trop ni quoi faire ni comment faire pour sauver leur couple. Cela permet de créer des rebondissements et du suspens pour nous tenir en haleine.

Réel

Le tout malgré un aspect un peu surnaturel parait très réel et proche de nous. Ce qui arrive au couple pourrait nous arriver et de ce fait, on est encore plus touché et plongé dans cette histoire de passion dévorante.

Les illustrations sont dans la même veine que pour les tomes précédents. 

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. 

Conclusion

Ce second tome de Kuroneko - Le doute permet de voir la suite de l’évolution de notre couple qui traverse une bien mauvaise passe. Le tout est assez touchant et dynamique. On est pris dans cette aventure.


14/20

lundi, novembre 27, 2017

Omae wa Hitsuji

Fiche

Titre : Omae wa Hitsuji
Catégorie : Yaoi
Auteur : Takasaki Bosko
Illustrateur : Takasaki Bosko
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 24/08/2017
Nombre de tomes en France : 1 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 1 ( terminée )
Prix : 8, 99 euros









Synopsis

Le jour où son appartement part en flamme, Sahara se demande réellement pourquoi la malchance s’abat sur lui. Heureusement, un ami de son université lui propose de l’héberger le temps qu’il trouve une solution. Seulement, quand Masaki, le grand frère de son ami, rentre et découvre Sahara chez lui, celui-ci le prend pour une personne suspecte. Le malentendu dissipé, Masaki propose à Sahara de travailler pour lui. Mais ce dernier, ne se doute pas du travail qu’il devra effectuer. La malchance s’abattrait-elle une nouvelle fois sur lui ?

Avis

Entre humour et émotion

Ce yaoi oscille entre un côté humoristique et bien entendu le côté émotif. Cela donne un récit à la fois touchant et léger ce qui permet de ne pas se prendre la tête tout en ayant une bonne dose d’émotion.

Malchance

Le moins que l’on puisse dire c’est que notre héros se retrouve malgré lui dans des situations vraiment embarrassantes et il a du mal à sortir de ce cercle vicieux. Cela donne un côté attachant mais aussi humoristique.

Tendre

La relation qui s’établit entre les deux personnages principaux est tendre et tout en douceur. Cela se fait progressivement sans tagiversion. Cela rend le tout mignon et on s’attache ainsi aux personnages et l’évolution de leur relation.

Originalité

Ce yaoi est vraiment unique et original. Cela fait du bien de voir des titres comme cela sur le marché. On sort un peu des sentiers battus et cela donne encore plus de force et de charme à cette série.

Les illustrations sont bien faites et agréables à regarder.

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Omae wa Hitsuji est un yaoi qui séduit dès les premières pages et qui nous propose une histoire originale basée sur l’humour et les émotions. Cela séduit et on se prend vite au jeu. Un bon récit qui peut plaire à un large public.


16/20

lundi, novembre 27, 2017

Kirby avec Tokyo Otaku Mode Inc.

Tokyo Otaku Mode Inc. (ci-après dénommé TOM) annonce l'ouverture des précommandes ce lundi 27 novembre pour des couvre-clés intitulés “Kirby 25th Anniversary Pupupu Leather Key Cover”. Inspirés des deux personnages majeurs de la série Kirby, ces couvre-clés seront produits et distribués par TOM via sa plateforme d’e-commerce. Ils seront aussi proposés via d’autres revendeurs au Japon.


Des produits uniques pour célébrer 25 ans de Kirby

Débutée en 1992 sur Game Boy, la série de jeux vidéo mettant en scène la boule rose de Nintendo s’est déclinée sur toutes les machines du constructeur. 25 ans après ses première aventures, Kirby reste au top de sa popularité, avec de nouveaux titres prévus sur les dernières consoles Nintendo en 2018.
Pour célébrer les 25 bougies de Kirby, TOM s’est associé avec OJAGA DESIGN, artisans du cuir réputés pour leurs produits fait-main, fabriqués à Tachikawa, près de Tokyo. OJAGA DESIGN se charge de la teinte, la découpe ainsi que la couture du cuir, offrant ainsi un design épuré et des couleurs proches des dessins originaux.

Un confort unique grâce à la fabrication artisanale
Le processus de fabrication des couvre-clés étant assuré manuellement, ils offrent un rendu unique tout en dégageant une chaleur et un confort qui témoigne de toute l’attention qui leur est donnée pendant leur fabrication. Le cuir choisi pour ces couvre-clés est très résistant et devrait offrir à ses futurs acquéreurs de nombreuses années d’utilisation avant de montrer ses premiers signes de fatigue.

Nous avons prêté une attention particulière au modèle Kirby afin de retranscrire les couleurs le plus fidèlement possible, alors que Meta Knight est fabriqué avec une doublure en coton derrière son masque pour lui offrir plus de volume. Ces cache-clés seront évidemment parfaits avec vos clés, mais peuvent aussi être utilisés comme porte-clés, ou même comme pendentif.



Quatre amulettes de cuir sont proposées en cadeau pour chaque pré-commande d’un couvre-clé via le site de TOM. Elles ont été créées à partir des items des jeux Kirby, et quatre modèles sont disponibles, selon le choix de l’acheteur : Maxi-tomate, Bloc Étoile, Bâton Étoile et Super Sucette.

Période de réservation : du 27 novembre 2017 au 31 janvier 2018
Date de livraison estimée : avril 2018
Nom du produit : Kirby 25th Anniversary Pupupu Leather Key Cover [Includes TOM Exclusive Bonus / Made in Japan]
Prix : 6,940 yen (frais de port inclus)
Matériau principal : cuir de vache
Taille : Kirby : environ 42x15x80 mm
Meta Knight : environ 42x20x80 mm

lundi, novembre 27, 2017

Je pense à toi chez Taifu Comics

Les éditions Taifu Comics annoncent l’arrivée de la mangaka Komatsu dans leur catalogue Yaoi. 
Dès le 25 janvier 2018, Taifu Comics vous fait découvrir l’univers de cette jeune auteure à travers Je pense à toi, sa première oeuvre éditée au Japon. 
Publié en 2016 aux éditions Printemps Shuppan, Sorekara kimi wo Kangaeru, de son titre japonais, a été à plusieurs reprises nommé dans des classements tels que le KONO BL GA YABAI 2016 (Top 50 des titres les plus populaires) et le OSUSUME BL COMICS 2016 (Top 10 des meilleures ventes). Ce rapide succès a permis à cette talentueuse artiste d’être l’une des révélations des CHIL CHIL BL AWARD 2016 en étant citée dans le Top 3 des meilleures nouvelles auteures.


Avec Je pense à toiKomatsu nous livre un recueil de plusieurs histoires, relatant des récits qui mêlent subtilement erreurs de jeunessefaux semblants, mais aussi honte et estime de soi. Tout au long de notre lecture, nous sommes ainsi spectateurs d’étapes de vie et suivons les choix que les protagonistes seront amenés à faire et surtout, à accepter... 
Pour ce faire, la mangaka met habillement en scène les difficultés qui parsèment le destin de ses personnages. Le tout est géré avec légèreté, nous laissant presque un sentiment de frustration justifié, car elle nous présente juste ce qu’il faut de l’intimité et des épreuves auxquelles ils sont confrontés.
Ni trop, ni trop peu, 
Komatsu joue sur les limites avec son oeuvre, afin de favoriser l’empathie envers des personnages au cœur fragilisé, qui vont devoir trouver la force d’avancer.
Cette artiste montre ainsi une grande sensibilité dans le traitement de ses histoires, notamment grâce à un trait doux et une mise en scène très contemplative qui privilégie le silence pour les non-dits, tout en apportant une réelle importance aux regards et aux expressions pour nous transmettre les émotions de chacun.
À travers Je pense à toiKomatsu prouve que la vie est une succession d’épreuves à surmonter et de choix à assumer. Cette réalité est celle de ses protagonistes, mais également la nôtre... Un rappel qui se fait au fil des pages, avec délicatesse et au rythme d’histoires qui nous évoqueront peut-être un souvenir. Une lecture touchante à découvrir dès le 25 janvier 2018 en librairies !

  

Synopsis

Takashi et Yasu sont amis depuis leur naissance, en effet, leurs parents se connaissent et sont amis. Ils vivent dans une petite ville de province, là où tout le monde se connaît et se côtoie. Au fil des ans, Yasu voit l’obsession grandissante de fuir cette ville dans le coeur de Takashi. Les examens d’entrée pour Tokyo sont pour bientôt, personne ne le soutient dans son entourage, sauf Yasu, toujours présent pour son ami, même si au plus profond de lui, Yasu est bien le dernier à vouloir l’encourager…  

Source : Taifu Comics

lundi, novembre 27, 2017

Bravely Default - Design works - The art of Bravely 2010-2013

Fiche

Titre : Bravely Default - Design works - The art of Bravely 2010-2013
Catégorie : Artbook
Illustrateur : Yoshida Akihiko
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 09/11/2017
Prix : 29, 90 euros











© by YOSHIDA Akihiko /

Synopsis 

Akihiko YOSHIDA est un illustrateur et character designer japonais. Employé au sein de la société de jeux vidéo Square Enix de 1995 à 2013, il est actuellement directeur chez CyDesignation, compagnie artistique de jeux vidéo créée par Hideo Minaba (notamment connu en tant que directeur artistique de la série Final Fantasy). Il a longtemps œuvré auprès du réalisateur Yasumi Matsuno (Final Fantasy Tactics, Vagrant Story, Final Fantasy XII) et s'est chargé plus récemment du design des personnages du jeu culte NieR:Automata.

Avis

Un tour d'horizon

On voit ici en un ouvrage un tour d'horizon d'un travail de trois année pour notre plus grand plaisir. Cela permet d'avoir une belle vision et de pouvoir tout découvrir. Cela permet aussi de voir différents types de travaux.

Un magnifique ouvrage

Cet ouvrage est vraiment de toute beauté pour notre plus grand plaisir. Cela permet d'encore plus admirer le travail de l'artiste car on peut parler ici d'un artiste au sens large du terme. Cela est toujours un plaisir que de voir ce genre d'ouvrage. 

Une belle frise chronologique

On voit ici une sorte de frise chronologique retraçant le travail. C'est intéressant et on voit bien l'évolution du style. Cela permet d'avoir rapidement une vue d'ensemble et cela permet de voir aussi la totalité du travail.

Pour les fans comme pour les autres

Cet ouvrage s'adresse aussi bien aux fans qu'aux amateurs. Cela permet de voir tout le travail et des petits bonus. C'est intéressant et instructif pour notre plus grand plaisir. Le tout est vraiment très agréable et appréciable.

Les illustrations sont très belles et en couleur.

L'édition est bien faite avec du papier de qualité supérieur et une couverture cartonnée ainsi qu'un grand format.

Conclusion

Cet artbook est aussi complet que magnifique avec une édition qui met bien en valeur tout le travail que l'on peut voir. Les illustrations sont magnifiques et cela est vraiment intéressant de voir un travail de plusieurs années.

15/20

dimanche, novembre 26, 2017

Treat me gently, please tome 6

Fiche

Titre : Treat me gently, please
Catégorie : yaoi
Auteur : Nekota Yonezou
Illustrateur : Nekota Yonezou
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 24/08/2017
Nombre de tomes en France : 6 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 7 ( en cours ) 
Prix : 8, 99 euros








HIDOKUSHINAIDE © YONEZOU NEKOTA / Libre Publishing Co.,Ltd.Tokyo

Synopsis

Petit rendez-vous en amoureux à Shibuya entre Maya et Nemugasa . Alors que ce dernier a l’intention de suivre les conseils de Maya pour parfaire sa garde-robe, il découvre avec stupeur une immense affiche sur laquelle Maya apparaît de dos...
En bonus des histoires supplémentaires sur la participation de Nemugasa au concours de miss université, mais aussi sur Akira et Shimakawa, sans oublier les déboires amoureux d’Okino !

Avis

Possessivité

Ce qui marque dans ce tome encore plus que dans les précédents même si on demeure dans la lignée des tomes précédents, c’est la possessivité et l’exclusivité que réclame un des personnages. Cela lui donne une prépondérance sur l’autre et crée une sorte de déséquilibre dans la relation la faisant ainsi évoluer. 

Force

Voilà ce qui décrit les sentiments que l’on voit et ressent ici. Ces derniers sont intenses et nous font découvrir les personnages sous un autre angle. Forcément, cela permet que l’on soit plus touché par les sentiments également. 

Quand le rêve devient cauchemar

Ici, nous avons le droit à un début de tome qui nous montre le bonheur et presque une relation parfaite. Cependant, au fur et à mesure du tome cela se corse et se complique. Les rebondissements sont nombreux et vraiment surprenants. 

Petit plus

Icic, nous avons le droit à des petites histoires supplémentaires et cela rajoute du charme à ce tome. Cela permet de découvrir d’autres choses et de pouvoir avoir toujours plus pour le prix d’un.

Les illustrations sont dans la même veine que pour les tomes précédents. 

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de Treat me gently, please poursuit dans la même veine que les tomes précédents, en nous proposant une évolution aussi surprenante qu’intéressante. On n’a pas fini d’être surpris par ce couple. 


14/20