lundi, décembre 04, 2017

Posted by : Loïc Poupou lundi, décembre 04, 2017

Exposition

DU 7 AU 24 DÉCEMBRE 2017 (11:00 - 19:00)
LA GALERIE CORRAZZA 1787
Entrée Libre


Les bouleversements des derniers jours du Shogunat ont marqué la fin d'un certain Japon et le commencement d'une nouvelle ère, l'ère Meiji. L'année suivante, en 1869, un samouraï accompagnait à Paris le consul de France au Japon. Ce samouraï s'est alors retrouvé témoin de l'éclatement du conflit Franco- Prusse en 1870... Un samouraï à Paris. Quels étaient ses rêves ? Ses ambitions ? Takeru Amano se projette dans cette figure d'auguste samouraï.

Un samouraï et du nu. Ces thématiques à priori opposées s'accordent parfaitement dans la continuité de l'interprétation toute personnelle des icônes et de la vision du monde aussi ironique que distanciée qu'offre Takeru Amano.

“Les statues représentent surtout des guerriers au combat, mais la force des samouraïs ne ressort pas dans le sang, elle s'exprime mieux dans leur dignité”

À ceci il oppose, dans Iconsiri-zu, le nu iconique des Vénus alliant kitsch et charme à la force féminine.

Takeru Amano est né a Tokyo en 1977. Issu d’une lignée d’artiste − son père, Yoshitaka Amano, est un illustrateur de renommée internationale − il navigue dans le milieu artistique dès son plus jeune âge. À la fin des années 90, il part s’installer à New York étudier la gravure et y découvre une scène artistique bouillonnante. De retour à Tokyo, il utilise ches influences new-yorkaises pour développer un style à part : à l’image du pays qui l’a vu naître, il crée un pont entre classicisme et modernité en alliant précision du trait à une palette explosive. En résulte un univers et une vision du monde foncièrement décalée, où la beauté de la nature est parfois bouleversée par l'impact de l'humanité.

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -