Archive for 03/21/17

mardi, mars 21, 2017

Nos yeux fermés chez Pika

Le 12 avril 2017, ouvrez les yeux sur les petits bonheurs de la vie.

Nos yeux fermés par Akira Sasô.
La vie n’est pas tendre avec Chihaya... Et elle le lui rend bien. Le bonheur ? Elle ne connaît pas. Son père alcoolique, sa mère partie, elle enchaîne les petits boulots pour pouvoir joindre les deux bouts. Un jour, son pied heurte accidentellement la canne d’Ichitarô, un non-voyant. À partir de cet instant, ce jeune homme à la joie de vivre communicative va tout faire pour entrer dans la vie de Chihaya et lui faire voir le monde autrement.
Dans ce conte moderne touchant, Akira Sasô nous invite à voir le monde autrement qu’avec nos yeux, un vrai hymne à la tolérance, à l’acceptation des autres et de leurs différences, mais aussi un hymne à la vie, dans ce qu’elle a de plus simple et de plus beau.
Les personnages s’animent sous le crayon de l’auteur, qui dépeint avec simplicité la vie quotidienne d’un trait doux qui invite à la réflexion et au calme.
Pour écrire sur le quotidien d’un jeune non-voyant, l’auteur a pris soin de se documenter auprès des enseignants de l’École départementale pour aveugles de Kyoto afin de donner plus de véracité à son récit.
Né en 1961 à Takarazuka, Akira Sasô découvre le manga tardivement, en parallèle de ses études au département littérature de la prestigieuse université de Waseda. Les œuvres du courant dit new wave, notamment celles de Katsuhiro Ôtomo et de Fumiko Takano, le marquent profondément et il commence à dessiner ses propres récits. Sasô fait ses débuts dans la profession en 1984 avec Shiroi Shiroi Natsu Yanen (Un été blanc, tout blanc), qui obtient le onzième Prix Tetsuya Chiba, organisé par les revues Weekly Young Magazine et Morning récompensant les jeunes talents. À ce jour il a déjà signé plus d’une vingtaine de séries et six recueils d’histoires courtes dont Shindô (L’Enfant prodige), adapté au cinéma et lauréat du Prix Osamu Tezuka ainsi que du Prix d’excellence au Japan Media Arts Festival. Parallèlement à son activité d’auteur, Akira Sasô enseigne le manga à l’université Seika de Kyoto depuis 2006.
Edité en 2015 sous le nom de Hana ni Tohitama e par l’éditeur japonais Futabasha, Nos Yeux Fermés a été prépublié dans le magazine Gekkan Action de mai 2014 à avril 2015.
Nos Yeux Fermés rejoint la sous-collection « Conte Moderne ».
Source : Pika

mardi, mars 21, 2017

Sanoe au Salon Livre Paris

Venez rencontrer la dessinatrice d'Issunbôshi, le petit samouraï.

Pika annonce que Sanoe, l'illustratrice d'Issunbôshi, le petit samouraï au catalogue nobi nobi ! sera présente au Salon Livre Paris.
Version japonaise de Tom Pouce ou du Petit Poucet, ce conte universel évoque l’envie de vivre en grand que portent tous les enfants... et la plupart de leurs parents !
Sanoe sera présente pour des dédicaces les samedi 25 mars et dimanche 26 mars de 14H00 à 16H00. (Stand Pika : P38).
L'album
Un couple sans histoire allait tous les jours au temple pour demander : « Donnez-nous un enfant, même un tout petit... ». Les dieux les exaucent, mais les prennent au mot : le fils qui leur naît ne mesure guère plus de trois centimètres ! Bercé par leur amour, le minuscule Issunbôshi grandit en esprit et en bravoure... Tant pis pour la taille ! Armé de son aiguille, le petit samouraï part, bien décidé à gravir des montagnes, combattre des géants, et même, qui sait, sauver une belle princesse en danger ?
Source : Pika

mardi, mars 21, 2017

Petit point sur Japan Expo 18ème Impact



Japan Expo 18ème Impact fête les 100 ans de l'animation japonaise. #ANIME100

En 2017 le Japon fête les 100 ans de son cinéma d’animation.
















Le premier film de l’histoire de l’animation japonaise est un court métrage de 4mn : Namakura Gatana (litt. « L’épée émoussée ») réalisé par Jun'ichi Kôucisorti en juin 1917. Il est désormais visible en version restaurée sur le site des archives de l’animation japonaise100 ans plus tard, l’animation japonaise a conquis le monde entier et sans elle, Japan Expo n’aurait pas pu voir le jour. A travers sa passion pour l’animation, le public français s’est ouvert au manga, à la culture du Japon, à ses coutumes et à ses traditions. L’histoire culturelle de la France et celle du Japon se nourrissent l’une l’autre depuis des siècles mais les anime, grâce au petit écran, ont diffusé le soft power japonais et ont été le tremplin vers l’acceptation généralisée d’aujourd’hui. L’animation japonaise, ambassadrice de la culture japonaise dans le monde, fait partie de l’ADN de Japan Expo. Depuis 18 ans, de nombreux animateurs, chara-designers et comédiens de doublage de renom se succèdent au festival pour rencontrer leurs fans. Ce centenaire est donc l’occasion parfaite de mettre en avant le lien qui unit l’animation japonaise au festival et à son public.
page1image13008 page1image13168 page1image13328
Japan Expo célèbre l’animation d’année en année, car c’est un des piliers du festival. Cette année le centenaire de l’animation japonaise est l’occasion de prendre le temps de célébrer sa réussite et son rôle, aussi bien pour l’histoire du festival que dans le monde de l’animation japonaise. 
Cette 18e édition met l’animation japonaise à l’honneur de sa programmation à travers des séries, des sagas et des films tombés dans l’oubli ou mondialement connus. Pour souffler ces 100 bougies, l’équipe de programmation du festival souhaite présenter cette industrie, en grande partie artisanale, et ses métiers à travers des expositions, des animations et de nombreux invités : animateurs, réalisateurs, producteurs, doubleurs... Il s’agit de mettre en valeur les œuvres qui ont compté à l’aune des sensibilités de l’équipe et de celles des personnes qui ont aidé à monter le projet.


Une exposition inédite est présentée cette année au public du festival. Elle n’est visible que du 6 au 9 juillet à Japan Expo et met en avant 100 anime choisis parmi une foisonnante production.
L’ampleur de cette exposition et les nombreux accords qu’elle a nécessité pour exister fait qu’elle ne sera visible que pendant le festival. L’exposition est composée de plus de 100 panneaux présentant plus d’une centaine d’anime japonais. Cette exposition rassemble de nombreux objets, vidéos, dessins ou archives inédites : cellulos, affiches originales, produits dérivés... Pour réunir ces éléments, l’équipe du festival a travaillé durant plus d’un an avec de nombreux studios, producteurs et artistes au Japon, mais aussi avec les éditeurs et distributeurs français, et de nombreux collectionneurs.
Japan Expo a également fait appel à de nombreux contributeurs pour créer cette exposition. Certains seront présents pendant le festival pour accompagner des artistes ou donner des conférences. 

Parmi les 100 animés, 80 ont été sélectionnées par l’équipe de Japan Expo, accompagnée d’un comité d'experts, pour les années 1917 à 1999. Cette sélection met en avant des œuvres novatrices, des coups de cœur ou des animé qui ont marqué l’histoire de leur succès. Cette exposition est aussi celle du public de Japan Expo, et c'est pourquoi les 20 derniers anime, sortis au cours des années 2000 à 2016, période couvrant l’existence de Japan Expo, ont été choisis par le public.page3image12960
Le public a choisi parmi une première sélection faite par l’équipe de Japan Expo. Ces dernières années font partie de l’actualité. Il était donc important de laisser parler la communauté. 


Depuis la première édition de Japan Expo en l’an 2000, le festival a accueilli près d’une centaine d’artistes et artisans de l’animation japonaise. Pour fêter ce centenaire, le festival accueille des invités de prestige : réalisateurs, animateurs, chara-designer, mecha-designer, acteurs de doublage, producteurs... Certains ont traversé la moitié de ce centenaire de l’animation en débutant avec Osamu Tezuka, d’autres ont fait leurs premiers pas avec Hayao Miyazaki, d’autres encore avec Mamoru Oshii. Ils ont été les découvreurs des talents d’aujourd’hui. Ils sont les créateurs des dessins animés qui ont popularisé l’animation japonaise en France, et la nouvelle vague du cinéma d’animation.

Les premiers invités de la 18e édition de Japan Expo

Le parrain d'animé 100 :  Masao Maruyama Producteur


Kenji Kamiyama Réalisateur


Nobuyoshi Habara Animateur


Takuya Wada Animateur, réalisateur, chara-designer

Source : Japan Expo 


- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -