Archive for 04/02/17

dimanche, avril 02, 2017

La loi de l'éternité

Fiche

Titre : La loi de l'éternité
Auteur : Ryuho Okawa
Editeur français : Irh Press
Date de parution : 07/2015
Prix : 17 euros













Synopsis

" Le fait que l'étude du Monde Spirituel n'ait jamais été reconnue comme une véritable science a provoqué la détresse d'un grand nombre de personnes. Je crois que ma mission consiste à donner ici les réponses les plus précises possible et à servir de guide. Il est angoissant de naviguer sans plan, tandis que des cartes appropriées permettent d'entreprendre la traversée avec un minimum d'appréhension. En sachant d'où nous venons et où nous allons, le continent vers lequel nous nous dirigeons, et en se reposant sur des cartes ...

Avis



Spiritualité

On icic à faire un ouvrage spirituel qui nous explique une certaine vision de la mort. Le tout repose sur l'âme et son évolution qui rejoint l'évolution de l'Homme et son élévation spirituel. Il s'agirait d'une quête et d'un travail sur soi. Cela servirait à nous rendre meilleur et en harmonie avec nous-même et ce qui nous entoure.

Vie éternelle

On a une approche ici que l'on peut retrouver dans beaucoup d'autres textes et qui va à l'encontre de la science et du rationalisme. Le tout est basée sur l'éternité et la notion d'âme. De ce fait, on pénètre un monde sur lequel repose uniquement des hypothèses avec des règles issus des différentes croyance. Ici, on a le droit a une sorte de condensé et le tout a une approche méthodique voir un peu scientifique. Il s'agit de démontrer point par point à travers des petits chapitres. Le tout est accessible aux amateurs du genre comme aux néophytes. Tout est simple et bien expliqué. C'est agréable à lire.

Approche du paranormal

On voit ici que l'auteur tente de nous expliquer un des plus grands mystères : celui qui est de savoir ce qui se trouve après la mort. On a ici une approche de type paranormal avec un sytème basé sur l'esprit, Dieu, l'enfer et le paradis. Ce système oscille ce que l'on peut trouver dans la spiritisme, dans la religion et dans certaines philosophies. On est donc à la frontière de l'occulte et du paranormal. Cela peut choquer, faire rire ou dérouter mais le tout est cohérent et plausible.

Un auteur emblématique

Ryuho Okawa a écrit un grand nombre d'ouvrages et célébrissime au Japon. Ce dernier a développé une nouvelle spiritualité qui a certes parfois conduit à des dérives mais qui à la base n'a pour but que d'élever notre spiritualité et donc notre âme. Sans forcément croire à ses théorie ou adhérer à se spiritualité, on voit qu'il s'agit juste d'être meilleur, de mieux vivre et finalement d'être mieux dans sa peau comme une quête du bonheur et de la sérénité. C'est aussi le fondateur d'Happy Science.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. On apprécie que les chapitres soit petit.

Conclusion

Cet ouvrage est certes à prendre avec des pincettes et un certain recul mais il n'en demeure pas moins intéressant et bien construit. Que l'on croit ou non à la théorie avancée, cette dernière finalement ne cherche qu'à nous faire réfléchir et nous faire avancer. C'est une vision intéressante de ce qu'il peut y avoir après la mort et cela nous donne un peu de spiritualité. C'est un coup de coeur.

18/20

dimanche, avril 02, 2017

Beast and Feast

Fiche

Titre : Beast and Feast 
Catégorie : yaoi
Auteur : Akira Norikazu
Illustrateur : Akira Norikazu
Editeur français : Taifu Comics
Date de parution : 23/02/2017
Nombre de tomes en France : 1  ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 1 ( terminée )
Prix : 8, 99 euros










© by AKIRA Norikazu / Shinkôsha

Synopsis

Dans le cadre d’une enquête sur un meurtre, l’inspecteur Kazuha Hishinuma est amené à revoir Itsuki Hyôdô qui est devenu un yakuza.
Même si au collège ils faisaient aussi bon ménage que l’eau et l’huile, Itsuki qui a toujours été attaché à Kazuha, accepte de lui donner des informations importantes concernant l’enquête à condition qu’ils couchent ensemble.
Mais si Kazuha refuse une première fois, Itsuki ne compte pas abandonner aussi facilement.

Avis

Enquête

Ce quoi nous propulse dans le milieu des polars avec une ambiance un peu dark et des personnages charismatiques. Cette trame de fond rend le tout intéressant, dynamique et riche en rebondissements. 

Interdit

De par leur milieu et leur métier, tout semble opposer notre duo qui tente tant bien que mal de former un couple. Cela oblige le personnage principal à réfléchir et à évoluer. Cela est intéressant à suivre et est un grand plus pour ce yaoi qui est riche et profond. 

Domination

Nous avons le droit ici à une relation dominant/dominé qui est un peu un classique dans certains yaois. Cela se voit clairement dès le début et permet de donner un ton dur mais riche en émotion à cette série. On ne tombe cependant pas dans l’excès. 

Sans tabous

Ici, tout est explicite et plutôt assez cru. On est dans une relation avec un fort amour mais aussi un fort désir. Cela permet d’aller droit au but et de donner un certain dynamisme à la série. Le tout avance rapidement et sans temps morts. 

Les illustrations sont faites avec un trait élancé, une touche de féminité et finesse. 

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Beast and Feast est un yaoi avec un fond intéressant et une ambiance dark et dure. Le tout nous montre une relation intense et on ne passe pas par quatre chemins. Les personnages sont bien construits et assez charismatiques. 


16/20

dimanche, avril 02, 2017

Gate - Au-delà de la porte tome 5

Fiche

Titre :  Gate - Au-delà de la porte 
Catégorie : seinen
Auteur : Yanai Takumi
Illustrateur : Sao Satoru
Editeur français : Ototo
Date de parution : 23/02/2017
Nombre de tomes en France : 5 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 7 ( en cours )
Prix : 7, 99 euros



Synopsis

Tremblement de terre terrible sur le territoire spécial. C’est en craignant pour la vie de son père, l’Empereur, que Piña décide d’aller l’avertir des futures secousses avec Itami. Malheureusement, alors que les premières négociations pour la paix entre le Japon et l’Empire sont sur le point de débuter, les FJA découvrent l’existence de Japonais kidnappés et réduits en esclavage. Leur réaction ne se fait pas attendre...

Avis



Sous tension

Dans ce tome, la tension ne cesse de s’accroitre et devient très palpable. Tout se passe sur le fil du rasoir et cela nous tient bien en haleine. Cette atmosphère alliée au caractère de certains nouveaux personnages permet de nous maintenir suspendu aux pages. Les rebondissements sont nombreux et vraiment inattendus. 

Paix ou guerre

Dans ce tome l’action repasse sur le devant de la scène ainsi que l’ambiance guerrière. Le tout de ce fait est dynamique et cela permet aussi d’avoir pas mal d’action. Cela permet aussi de favoriser le terrain à de futurs rebondissements et manipulations. 

Complot

De nouveaux personnages font leur apparition et ces derniers sont de vrais intrigants. Chacun oeuvre pour son propre but et on voit que les buts de chacun divergent et que cela conduit à des manipulations Les nouveaux personnages sont charismatiques et apportent beaucoup de force à ce tome.

Choc culturel

Dans ce tome encore plus que dans les précédents, on voit bien la différence culturel et la différence de vision pour chacun des peuples. On voit beaucoup d’incompréhension mais aussi une certaine volonté pour bien s’entendre. C’est très intéressant. 

Les illustrations sont dans la même lignée que les tomes précédents. 

L’édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Gate - Au-delà de la porte comme toujours avec ce nouveau séduit et nous transporte dans un univers fascinant et riche en surprises. Le récit ne cesse d’évoluer et de se complexifier pour notre plus grand plaisir. C’est un grand coup de coeur. 


17/20

dimanche, avril 02, 2017

Le livre du thé

Fiche

Titre : Le livre du thé
Auteur : Okakura Kakuzô
Illustrateur : estampes de Katsushika Hokusai
Editeur français : Synchronique Editions
Date de parution : 01/09/2013
Prix : 12, 90 euros










Synopsis

A travers la voie du thé, Okakura nous révèle la quintessence de l'âme japonaise. C'est une porte ouverte vers l'Orient et son raffinement matériel comme spirituel. Enfant du Zen et du Tao, La voie du thé est un véritable art de vivre qui, par le partage d'un délicieux breuvage, invite à revenir à l'essentiel : apprécier la beauté partout présente et la magie de l'instant. 

Avis

La thé plus qu'une boisson toute une philosophie

Le thé est vraiment quelque chose de connu et que tout le monde peut boire. Après, ce qui diffère c'est la façon de le faire et tout le rituel qu'il y autour. C'est beau et riche en allégories. Les métaphores sont bien utilisées et et on peut appréhender toutes les facettes de la cérémonie du thé.

Quand la culture et le thé s'allient

On voit ici que la culture orientale est indissociable du thé mais l'inverse aussi. Cela s'est construit et solidifié au fil du temps. Cela permet une meilleure hygiène de vie et une façon différente de voir les choses. On voit à travers cela toutes les bonnes vertus de cette boisson.

Voyage en Orient

La découverte de l'Orient se fait ici de manière historique et culturelle à travers le thé qui sert de fil conducteur et de thème principal. Cela permet de rentrer dans cette culture si belle et riche mais qui peut sembler si éloigner de la notre. Ainsi, on comprend mieux cette façon de pensée et on voit aussi comment le thé est célébré en Orient.

Philosophie et art de vivre

Cet ouvrage nous présente le thé, sa cérémonie, son histoire et son évolution. A travers cela, on voit l'importance du thé et aussi tout ce qu'il y a autour de cette boisson qui s'allie à la philosophie Zen et au Taoïsme. Ainsi, cela permet de comparer l'Orient et l'Occident mais aussi de jauger la nature des gens. On va ainsi dans la philosophie asiatique de manière allégorique afin 'en appréhender les bases. Cela se fait en douceur sans prise de tête et de manière limpide. C'est très enrichissant et cela permet aussi une certaine réflexion.

Les estampes qui servent d'illustrations sont magnifiques et prolongent le voyage ainsi que la réflexion que nous proposent cet ouvrage.

Le format est plus petit que celui d'un livre de poche et c'est très pratique pour le lire et l'emmener partout. La couverture est cartonnée et les illustrations sont en couleur.

Conclusion

Le livre du thé est un véritable voyage initiatique et nous permet de découvrir une partie importante de la culture asiatique en instant sur le Japon et la Chine. Cela va plus loin on nous proposant une initiation au Zen et au Taoïsme avec une vision philosophique et historique du thé. C'est très enrichissant. Une très bonne découverte. Le format est pratique pour la lecture et les illustrations en couleurs sont magnifiques. 

16/20

dimanche, avril 02, 2017

En scène ! tome 3

Fiche

Titre : En scène !
Catégorie : shôjo
Auteur : Cuvie
Illustrateur : Cuvie
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 09/03/2016
Nombre de tomes en France : 3 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 7 ( en cours )
Prix : 7, 65 euros












KENRANTARU GRAND SCENE © 2014 Cuvie (AKITASHOTEN JAPAN)

Synopsis

Le jour des éliminatoires du concours national junior, Kanade interprète une Swanilda totalement décalée... Déstabilisée par la maladresse de son propre jeu, Kanade tente une autre approche pour la finale. Mais sera-t-elle seulement sélectionnée ? Suffira-t-il à Kanade et Shoko de s'entraîner d'arrache-pied pour contrer la danseuse prodige Sakura Kurisu ? La compétition apportera son lot de déceptions et d’enseignements à chacune des filles ...

Avis

Interprétation

Voilà le deuxième volet que doit maîtriser une danseuse après tout ce qui a trait au technique. Cela n'est pas une mince affaire et on voit ici le talent s'exprimer à travers de très belles interprétations dont on peut ressentir les émotions.

Trouver son style

Notre jeune danseuse doit faire face à un nouveau défi qui de pouvoir trouver son propre style. En plus de l'apprentissage technique, elle doit aussi apprendre à faire ses propres interprétations. Elle doit laisser exploser ses émotions. Cela conduit à des changements et des remises en cause. C'est intéressant à suivre.

Encore du progrès à faire

Notre jeune danseuse qui a déjà énormément progressé doit encore s'améliore. On  retombe dans le schéma classique des manga sportifs mais cela fait aussi le charme de ce genre de manga. Cela est bien construit et on prend plaisir à suivre cette évolution.

Talent à l'état brut

On voit ici que notre héroïne est comme un diamant à l'état brut qu'il faut tailler et polir. On sent qu'elle peut encore progresser et on envie de voir si elle va y arriver et comment cela va se produire. Cela permet de nous maintenir en haleine et aussi que l'on s'attache à elle.

Les illustrations sont toujours dans la même lignée.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce nouveau tome de En scène ! permet de faire monter la tension et de voir notre jeune danseuse se surpasser et apprendre de nouvelles choses. L'univers de la danse est rude et il n'y a pas de place pour ceux sans talent. On le voit bien ici.

15/20

dimanche, avril 02, 2017

Présentation de Sweet Birds of Youth


Lors de la seconde édition de Music et Saké le groupe Sweet Birds of Youth s'est produit pour la première fois.
Inspirés par la pureté de l’enfance et la raison de l’age adulte, Mag et Holy créent un univers aux sons electro-pop.

Interview : 













- Pouvez vous vous présentez ?

- Je suis Olivier
- Je suis Magalie
[En chœur] Et nous sommes le groupe Sweet Birds of Youth, il s'est crée il y a cinq ans, il y a eu différentes formations, au final on est restés à deux.  Mais on a eu plein de gens qui sont intervenus entre temps et la c'est la formation finale. C'est la première fois qu'on se présente en live, en faite c'est notre premier concert sous cette forme la.

- Comment s'est forméle groupe ?

M : En faite, on se connaît depuis très très longtemps, on avait déjà joué dans plusieurs formations ensemble. Cela faisait trois, quatre ans qu'on ne jouait plus ensemble et au moment où j'ai voulu reformer un groupe, je me suis dit que c'est ce guitariste là qu'il me faut.
On a eu plusieurs formations, avec différents types de musiciens. On a eu des pianistes, des violoniste, des altistes, des gens à l'électro, au final on s'est trouvé mieux à deux.
O : Finalement, on est resté à deux, c'est vrai que moi à la base j'étais vraiment bruitiste, je faisais vraiment des bruits sur ma guitare et avec ma guitare. Je faisais des bruits pour faire de l'ambiance, au final j'ai vraiment fait que de la guitare, mais en faite, je ne sais pas si vous connaissez mais je devais faire comme Moojigen.

- Quel a été votre parcours ?

M : Moi, je suis issu d'une famille de musicien donc j'ai baigné dedans depuis toute petite. Au final j'avais commencé une carrière de chef de produit dans l'industrie du disque et je me suis rendue compte que j'étais une artiste. Donc, j'ai fait une école de jazz. Après j'ai suivi mon parcours en cycle professionnel de jazz et de musique actuelle et c'est à l'issu de cet école qu'on a fondé ce projet.
O : Je fais de la musique depuis très longtemps mais je faisais surtout du rock, voir punk voir métal. C'est des trucs assez énergiques. J'ai commencé il y a très très longtemps dans le milieu des fans du japon. Je faisais du rock japonais, il y a très très longtemps enfin des trucs du genre rock japonais et au fur et à mesure j'ai houé dans un autre groupe qui était moins japonais mais plus rock alternatif. Je suis autodidacte totalement et du coup maintenant je fais que cela, enfin je suis musicien.

- Quelles sont vos influences musicales ?

M : J'aime tout ce qui est rock, pop, la scène qui est autour de Radio Head, Massive Attack, King Slug, c'est le rock progressif des années 70. J'ai évolué vers des choses un peu plus électronique.
O : J'ai eu deux périodes en même temps, ma période rock japonais et en même temps Nirvana, les groupes alternatifs. Beaucoup de brit-pop aussi, fin blur, Radio Head et même les Beatles mais c'est très très loin. Je suis aussi très très fan de la musique de jeux vidéos, Final Fantasy, Yokoshi Nomura c'est celle qui fait Kingdom Hearts, Yosuke Matsuda.

- D'où vous vient l'inspiration ?

M: Cela dépend beaucoup...
O : Elle a un concept à la base
M : Alors, l'inspiration ne venait pas à la base mais cela a fini par venir de là. Je me base sur un moment, je ne sais pas pourquoi, j'ai un truc dans la tête. Alors, je le développe parfois j'ai vraiment besoin d'Olivier pour le développer et parfois j'y arrive un peu plus toute seule. Une mélodie, une ambiance, un petit truc, voilà qui ce qui crée une chanson au final et parfois cela fait rien, parfois c'est juste moche. J'ai décidé de faire tourner le concept autour de l'histoire d'une petite fille qui est entrain de devenir plus grande. Puis, qui est entrain d'endormir l'enfant qui est en elle pour devenir adulte et accepter sa vie d'adulte. C'est un peu l'adolescence vue d'une façon plus poétique,  je décris un peu mon adolescence.
O : Au final, elle m'a demandé de jouer dans le groupe, elle avait déjà une idée de l'univers, moi je suis plus rentré dans ce qu'elle voulait faire. Mais c'est vrai qu'après elle voulait aussi faire avec mon adolescence aussi. C'est vrai que généralement pour être inspiré je joue un peu à un jeu. Cela peu durer des heures et des heures, normalement.

- Comment en êtes vous arrivé à collaborer avec Moojigen ?

O : En faite, celui qui a organisé ce concert a déjà travaillé avec le groupe Yaneka dont fait partie Moojigen. Et comme c'est mon frère et qu'on se connaît bien, il m'a proposé de jouer, il aime bien assembler des choses similaires s'il peut. Il savait qu'on faisait un groupe d'électro, il m'a dit "bah viens, si sa t'intéresse de faire la première partie" et j'ai dit "Ok, d'accord" c'est aussi simple que sa.

- Qu'entendez vous par la pureté de l'enfance et la raison de l'âge adulte lorsque vous parlez de votre style ?

M : La pureté de l'enfance c'est parce que je travaille beaucoup avec les enfants, je suis prof de musique très orientée vers l'école maternelle ce que l'on appelle l'éveil musical. Donc je travaille beaucoup avec les enfants, ils ont une spontanéité, une envie, une pureté d'âme. Ce que j'appelle pureté d'âme c'est qu'il ne sont ni méchants, ni gentils, ils travaillent juste d'instinct. Et c'est cet instinct que j'aime dans l'enfance, c'est cet instinct que l'on perd en grandissant. Dès que je travaille avec des adolescents, dès que je commence à donner des cours de musique à des adolescents, tout de suite il y a quelque chose qui se ferme. Il y a moins de sentiments, il y a moins d'instincts, il y a moins d'émotion qui sortent. Un enfant c'est de l'émotion à coeur ouvert, c'est une boîte d'émotions, un adulte non. Un adulte par contre, se referme beaucoup, c'est une boîte fermé d'émotions. Mais on sent qu'il y a toujours quelque chose à l'intérieur. Ce que je cherche à déceler, c'est à partir de quel moment on décide de dire non à l'enfant ainsi qu'aux émotions. Voilà, c'est ce moment qui va être tragique mais qui va être décisif dans une vie.

- Quels sont vos futurs projets ?

M :  Enregistrer.
O : On a rencontré un réalisateur et on essaie de faire un clip et d'ailleurs on en a lancé un et il est bientôt fini. On essaie de le financer mais je pense pas qu'on arrivera à le financer du coup on va essayer de le faire quand même. Le réalisateur il est vraiment intéressé et donc on va faire avec les moyens et normalement on va essayer de le tourner en avril. Peut-être qu'on va essayer de sortir un petit album. On a fait quelques titres sur internet et je ne sais pas si on en fera plus au final. Normalement ils sont enregistrés, enfin on a commencé et on a un album qui devrait bientôt arriver.
M : On a un super réalisateur et j'aimerais citer son nom c'est Philippe Bazelle. Il a travaillé dans des agences de pubs, ili a produit pas mal de choses au cinéma et il tient une grande société de production qui s'appelle Orange factory qui est basé à Londres. Il nous fait ce projet à titre totalement gracieux.
O : C'est vrai qu'ils font surtout des films d'horreur et que c'est très différent de ce que nous on fait. Vu que nous c'est très basé sur l'innocence et tout, mais on est assez fan de films d'horreurs. Si ça se trouve on va dévié par là on ne sait pas...
M : C'est vrai que moi, j'aime les contes de fées, les films fantastiques, on baigne dans le monde réel et d'un coup on met un pied dans l'irréel, on sait pas comment. Comme dans Harry Potter, Stephen King donc voilà ce réalisateur va faire notre clip et il fallait que je cite son nom au moins une fois pour lui rendre honneur.

- Un petit mot pour la fin ?


Merci à tout ceux qui sont venus nous voir et merci à La folie des manga, merci beaucoup.

Je remercie beaucoup Sweet Birds of Youth d'avoir répondu aux questions et 33 degrés qui a organisé cette interview. 

dimanche, avril 02, 2017

Inspecteur Kurokôchi tomes 9 et 10

Fiche

Titre : Inspecteur Kurokôchi
Catégorie : seinen
Auteur : Nagasaki Takashi
Illustrateur : Kôno Kôji
Editeur français : Komikku
Nombre de tomes en France : 10 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 17 ( en cours )
Prix : 8, 50 euros












© Takashi Nagasaki, Kôji Kôno 2013

Synopsis

Kurokôchi découvre enfin l’identité du “susurreur” ! Mais que manigance cette figure centrale du groupe terroriste “Les Quatre Cents Coups” ? Et qui est son complice infiltré dans les plus hautes sphères de la police ?!
Nos inspecteurs devront engager un bras de fer avec des manipulateurs diaboliques et des tueurs fanatiques s’ils veulent déjouer leur nouveau complot, un plan d’une ampleur inimaginable qui pourrait renverser le pays entier !

Avis

Sureté nationale

Voilà le fil conducteur ce ces derniers tomes. Cela mêle à la fois politique, complot et terrorisme. On est passé d'une simple enquête à une véritable lutte pour protéger le pays. L'ambiance est dark avec des pointes d'humour noire et un brin de tension. Cela est parfait pour nous maintenir en haleine et nous captiver.

Sur le fil du rasoir

on voit que dans cette atmosphère tendue et dans le monde des hautes sphères politique, tout se fait en flux tendu et qu'il faut marcher sur des oeufs. Cela permet de bien complexifier l'intrigue et de nous maintenir le suspens. On ne peut pas deviner l'évolution et de ce fait l'intérêt ne retombe jamais.

A chacun sa méthode

On voit ici que les différents protagonistes mènent l'enquête à leur manière et cela est assez intéressant et on voit que les  résultats sont très différents. Notre cher inspecteur ne cesse de nous séduire et de nous surprendre.

Une bonne dose d'adrénaline

Ces deux tomes nous font bien vibrer et on ressent toute l'adrénaline qui ne cesse de monter avec la tension qui demeure haute. Cela permet de nous faire vibrer et de nous maintenir en haleine. L'intrigue est vraiment bien construire avec une bonne dose de suspens qui montre la complexité de l'histoire tel un film d'espionnage.

Les illustrations sont toujours dans la même lignée.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable des tomes.

Conclusion

Ces deux tomes de L'inspecteur Kurokôchi sont vraiment intéressants et permettent de bien faire avancer l'enquête tout en nous maintenant en haleine. Le scénario et les personnages nous captivent. Encore deux très bons tomes pour cette très bonne série. 

16/20