Archive for 05/21/17

dimanche, mai 21, 2017

Devil Devised Departure D.D.D tome 1

Fiche

Titre : Devil Devised Departure D.D.D
Catégorie : shônen
Auteur : Tokugawa Shinsen
Illustrateur : Tokugawa Shinsen
Editeur français : Pika
Date de parution : 17/05/2017
Nombre de tomes en France : 1  ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 6, 95 euros








DEVIL DEVISED DEPARTURE © Shinsen Tokugawa / Kodansha Ltd.

Synopsis

Depuis la création de l'Escadron des Chevaliers noirs, le royaume de Garlonia a étendu sa présence militaire sur les royaumes voisins. Le royaume est de jour en jour plus prospère. Julius et son frère jumeau Michael vivent dans les bidonvilles du royaume de Garlonia. Depuis toujours, Julius rêve de devenir un puissant guerrier, comme son père avant lui, et compte rejoindre le célèbre Escadron des Chevaliers noirs pour sortir sa famille de la misère. Par chance, un examen d'entrée extraordinaire est organisé... Au cours de l'épreuve, Julius réalise que ses héros sont en fait des êtres démoniaques appelés les « Devil Devices », et lui-même subit une étrange transformation : un démon a pris possession de sa main gauche...

Avis

Ne pas se fier aux apparences

Dans cette série, on voit que les apparences sont souvent trompeuses et on va de surprises en surprises. Cela permet de nous captiver du début à la fin et de toujours nous offrir un récit dynamique riche en rebondissements et nous tenant en haleine.

Lutte fratricide

Voilà que les deux frères qui sont les personnages principaux de cette histoire semblent devenir les pires ennemis et suivent chacun un voie radicalement différente. Cela conduit à une lutte fratricide riche en intensité et touchante aussi.

Tueur de démon

Voilà ce que doit devenir les personnage principal afin de sauver son frère et le royaume qui lui tient tant à coeur. Cela va se faire grâce à un démon et se ne sera pas une chose aisée. On voit ainsi au cours du tomes, la héros évoluer et progresser.

Une lutte sans merci

Voilà ce qui plane durant tout le tome mais que l'on voit vraiment vers la fin du tome. Les batailles sont vraiment spectaculaires et on apprécie la montée progressive de la tension. Le rythme s'accélère bien et on finit sur une touchante forte en tension.

Les illustrations sont bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Cette nouvelle série est une très belle surprise et franchement ce premier tome fait grosse impression. Entre les personnages, le rythme, l'histoire et les affrontements, on est bien servi. Le thème n'est certes pas forcément original mais le tout est vraiment très bon. C'est un gros coup de coeur.

17/20

dimanche, mai 21, 2017

Ichiko et Niko tome 8

Fiche

Titre : Ichiko et Niko
Catégorie : Kodomo
Auteur : Yamamoto Lunlun
Illustrateur : Yamamoto Lunlun
Editeur français : Kana
Date de parution : 19/05/2017
Nombre de tomes en France : 8 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 9 ( en cours )
Prix : 7, 90 euros












© by YAMAMOTO Lunlun / Asahi Shinbunsha

Synopsis

Papa Moco n'est pas très inspiré pour cuisiner ces derniers temps... Devant les demandes de Ichiko & Niko pour préparer de nouveaux plats, Papa invite la "toque-spirit" qui permet d'invoquer le fantôme d'un personne dans un bonnet de chef. Celui qui porte le bonnet peut ensuite cuisiner comme le ferait le chef...

Avis

Histoire de cuisine

On voit ici les expériences culinaires ainsi que les inventions du père de famille. Cela permet de baigner dans ce milieu de façon originale et légère. Le tout est dynamique et on accroche bien de bout en bout.

Pour les petits et aussi pour les grands

Ce manga à l'air enfantin et semble s'adresser en priorité aux enfants. Cela est vrai d'un côté mais les grands peuvent aussi trouver du plaisir à le lire. Cela se lit avec facilité et légèreté. C'est vrai et cela donne le sourire.

Simplicité

Voilà ce qui résume bien ce tome et finalement cette série avec le terme fraicheur. La simplicité rime souvent avec efficacité et cela est bien le cas ici. On apprécie cette simplicité aussi bien dans l'histoire que dans la narration et les illustrations.

Inventions

On voit ici grâce au père des deux héroïnes, une multitude d'inventions toutes plus délirantes les unes que les autres. Ces dernières seraient vraiment top mais le problème c'est que souvent les conséquences dépassent ce qui était prévu.

Les illustrations collent parfaitement avec le ton du manga.

L'édition est toute en couleur avec un sens de lecture français.

Conclusion

Ce nouveau tome d'Ichiko et Niko nous met du baume au coeur et permet de nous procurer un vent de fraicheur fort appréciable. Cela se lit tout seul avec plaisir. Suivre les péripéties de cette famille peu ordinaire réchauffe le coeur.

15/20


dimanche, mai 21, 2017

Short love stories tome 1

Fiche

Titre : Short love stories
Catégorie : shôjo
Illustrateurs : Io Sakisaka - Aruko - Shiina Karuho
Editeur français : Kana
Date de parution : 05/05/2017
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 6 ( terminée )
Prix : 7, 45 euros












© by SAKISAKA Io / Shûeisha

Synopsis

Yuriko et Takashi sont au lycée. Ils sont secrètement amoureux l'un de l'autre. Mais aucun n'ose faire le premier pas ! Le premier tome de « Short love stories » démarre avec cette histoire « Un monde rempli de toi ». Elle est suivie de nombreux autres chapitres mettant en scène des histoires courtes inédites en France de Io Sakisaka.

Avis

Plusieurs histoires

Ici, nous n'avons pas le droit à une mais à plusieurs histoires. Cela permet de faire des récits plus courts, plus intenses et de varier le plaisir. Cela permet aussi d'éviter les longueurs et la lassitude. Le tout est varié mais demeure dans la même tonalité.

Un recueil centré sur l'amour

Le thème principal des histoires bien qu'elles soient différentes est : l'amour. Cela est décrit de manière simple et réaliste. On ressent bien ce sentiments et la délicatesse de ces derniers. C'est beau et fragile voir parfois triste.

Manque de confiance

Voilà ce qui caractérise les héroïnes mises ici en avant. Cela colle bien avec l'état d'esprit des filles ayant le même âge. Ainsi, elles peuvent se reconnaitre et s'identifier à ces dernières. Cela conduit aussi les héroïnes à évoluer et à combattre cela.

Amour à sens unique

La plupart des amours présentés dans ces histoires semblent être à sens unique surtout c'est ce que pense les protagonistes. Cela conduit à de la tristesse et une remise en cause permanente. Cela rend le tout plus touchant.

Les illustrations sont bien faites et collent au ton du manga.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce recueil d'histoires d'amour nous présente plusieurs petites histoires touchantes avec des personnages féminins qui manquent de confiance en elles. On voit ici la difficulté de vivre avec son amour et de déclarer ce dernier.

14/20

dimanche, mai 21, 2017

Pygmalion tome 1

Fiche

Titre : Pygmalion
Catégorie : seinen
Auteur : Watanabe Chihiro
Illustrateur : Watanabe Chihiro
Editeur français : Komikku
Date de parution : 11/05/2017
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 2 ( en cours )
Prix : 7, 90 euros












© by WATANABE Chihiro / Mag Garden

Synopsis

Le lycéen Keigo Ayahara et son petit frère Makoto sont invités à un festival de mascottes à Osaka. Ce même festival se déroule dans tout le pays. Keigo, peu à l’aise avec ces personnages veut faire plaisir à Makoto, mais au moment où une surprise doit être annoncée, les mascottes se mettent à pourchasser et à massacrer les gens. Keigo et son amie Ako parviennent à s’enfuir, mais malheureusement Makoto est tué… pour renaître aussitôt tel un hybride humain / mascotte. On va apprendre que ce carnage est le résultat du projet scientifique “PYGMALION” qui a mal tourné. On ne peut tuer les mascottes ‘appelées “Galatea” avec de simples balles et il semble que le père de Keigo et Makoto, jusqu’ici disparu, soit l’un des instigateurs de ce projet. Comment arrêter les mascottes ? Makoto pourra-t-il garder son humanité ? Le jeune Keigo qui n’est pas au bout de ses surprises va devoir se battre pour survivre !

Avis

Eradiquer les mensonges

Voilà ce que veut l'auteur de tous ses troubles. Cela conduit à une vision de l'humanité et à une guerre sans merci. Entre fantastique et terrorisme, on est pris dans ce récit du début à la fin et la tension est constamment présente.

Fête et horreur

On voit que tout commence par la bonne humeur et la fête. Cela dure peu de temps car l'univers et le ton vont vite changer. Cela crée une rupture intéressante et nous plonge au coeur de cette intrigue mystérieuse.

Protéger

Voilà ce que notre héros veut faire et s'est imposé comme devoir. Cela se renforce avec les liens familiaux et la volonté de ne pas décevoir ni de manquer à sa mission. Cela donne du punch à l'intrigue et oblige le personnage principal à aller au coeur de l'action malgré ses peurs et ses angoisses.

Survivre

Voilà ce que tentent de faire les derniers humains présents dans ce tome. Cela s'amplifie au fur et à mesure des tomes conduisant certains protagonistes à agir de manière inattendue et changeant même leur façon de réagir ou de voir les choses. La panique et la peur sont bien retranscrites et on les ressent bien.

Les illustrations sont soignées et on apprécie le souci du détail.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Pygmalion débarque sur la scène des survivals horrors et cela se fait de manière fracassante avec un premier tome qui capte bien le lecteur et nous fournit une intrigue intéressante à suivre. C'est une série qui sera combler les amateurs du genre.

15/20

dimanche, mai 21, 2017

Nirvana tome 2

Fiche

Titre : Nirvana
Catégorie : seinen
Auteur : Jin
Illustrateur : Sayuki
Editeur français : Doki-Doki
Date de parution : 17/05/2017
Nombre de tomes en France : 2 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 2  (en cours )
Prix : 7, 50 euros












© 2017 EDWORD RECORDS / 1st PLACE

Synopsis

Yachiyo Hitotose, surnommée “la nouvelle mère Teresa”, est victime d’un accident d’avion et se retrouve transportée dans un autre monde : le Gurgrah.
Yachiyo apprend qu’elle est la réincarnation de Sakuya, la déesse de l’harmonie. Sa mission : rassembler ses compagnons, les Douze Signes, et partir en quête pour vaincre les forces du mal. Bientôt, elle se heurte à un jeune homme du nom de Tenka.
Dans sa nouvelle vie, la jeune fille est-elle vraiment capable de porter l’espoir de tout un peuple ? Et dans le cas contraire, qui sera le sauveur tant attendu ?


Avis

L'aventure continue

Voilà la suite des aventures dans ce monde merveilleux et fantastique pour notre héroïne et ses compagnons. Cela est rythmé et on va de surprises en surprises. On aime découvrir cet univers et nous plonger dedans.

La découverte d'autres signes

On voit ici l'apparition de nouveaux personnages au caractère bien trempé. Ils sont tous très différents mais ont comme point commun le fait d'être le représentant d'un des douze signes. Cela conduit donc à de nouvelles relations et à l'évolution de l'intrigue.

Motivation

On voit ici les motivation des différents protagonistes et on comprend mieux aussi à travers une petite visite de son passé notre héroïne et ses réelles motivations. Le tout est profond et semble aussi être une sorte de quête intérieure. C'est très intéressant à suivre.

Affrontements

Voilà ce qui marque surtout la fin du tome. Ces derniers ne sont certes pas très longs mais ils sont intenses et sans merci. On voit les pouvoirs des protagonistes et c'est assez spectaculaires. Il s'agit aussi d'une lutte idéologique intéressante à suivre.

Les illustrations sont très agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce second tome de Nirvana est riche en rebondissements et on voit l'apparition de beaucoup de protagonistes. Les choses se compliquent et cela n'est pas pour déplaire bien au contraire. On en apprend aussi plus sur l'héroïne ce qui est intéressant aussi.

16/20

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -