Archive for 09/15/17

vendredi, septembre 15, 2017

Pokémon - La grande aventure - Emeraude tome 3

Fiche

Titre : Pokémon - La grande aventure - Emeraude
Catégorie : shônen
Auteur : Hidenori Kusaka
Illustrateur : Satoshi Yamamoto
Editeur français : Kurokawa
Date de parution : 24/08/2017
Nombre de tomes en France : 3 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 4 ( terminée )
Prix : 10 euros








Synopsis

Quelques mois après les évènements tragiques ayant touché les détenteurs de Pokédex… La Zone de Combat mettant à l’épreuve les talents des Dresseurs Pokémon  est sur le point d’ouvrir ses portes. Le jeune Émeraude est un Dresseur plein de fougue qui compte bien relever tous les défis proposés, à un détail près : il ne possède pas de Pokémon…

Avis

Devenir le meilleur

Voilà l'obsession de ce nouveau dresseur qui ne manque ni de charisme ni d'originalité pour notre plus grand plaisir. C'est vraiment passionnant à lire et le tout est très dynamique. Les combat sont intenses et spectaculaires.

Combats de maîtres

On voit ici la force des Pokémons mais aussi des adversaires qu'affronte notre héros. Plus on avance dans le tome plus tout devient de plus en plus dur. Cela donne lieu à des remplis de suspens et d'intensité.

Un dresseur original

Voilà un dresseur original avec une méthode de combat aussi surprenante qu'innovante. On croirait avoir à faire à un amateur mais en réalité nous avons en face de nous un vrai expert. On va de surprises en surprises.

Pokémon

Nous voilà de nouveau plongé dans l'univers de Pokémon pour notre plus grand plaisir avec des Pokémons aussi originaux que nouveaux même si on retrouve des anciens avec plaisir. Un beau mélange de générations

Les illustrations sont dans la même veine que pour les tomes précédents.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome. L'édition est faite avec une couverture cartonnée.

Conclusion

Pokémon - La grande aventure - Emeraude est vraiment intéressant avec un dresseur aussi original qu'attachant. Les combats ainsi que l'histoire nous tiennent vraiment en haleine et on dévore les pages sans s'arrêter. 

16/20

vendredi, septembre 15, 2017

Présentation de l'exposition de Jun Inoue

Jusqu'au 25 septembre vous pourrez admirer l'exposition "Entre les lignes" de Jun Inoue 11-12 Galerie Royal.

Voici l'interview de l'artiste pour vous présenter cette exposition :  



- Pouvez-vous vous présentez ?

Bonjour, je m'appelle Jun Inoue, je suis japonais, j'habite à Kanagawa, c'est une ville près de Tokyo au Japon.


- Quel a été votre parcours artistique ?

J'ai étudié à l'université des beaux-arts de Tama, à Tokyo et là-bas il y avait plusieurs options.
J'ai choisi l'option du design informatique, tout ce que j'y ai fait été lié aux médias.
Il y a web-design, art médiatique, art sonore, de la photos aussi, de la vidéo.
J'ai  aussi exploité l'art corporel. 


- Quels sont vos influences ? 

C'est la culture street, j'étais skateur et c'est là où j'ai commencé à faire des graffitis car j'étais skateur et je faisais de la dance hip-hop aussi.


- Comment créez-vous vos œuvres ? 

En faite, la musique est un élément très important car c'est motivant, je trouve.
J'essaie de retranscrire de l'énergie qui a été produit par la musique que j'écoute, dans mes tableaux.
En faite, je ne recherche pas le concept intellectuel mais je recherche la forme, la beauté, la forme des traits.


- D'où vous vient l'inspiration ? 

En faite, il y a mes deux enfants et aussi de la nature.
Les enfants n'ont pas de règles, pas de limites, ils ne se prennent pas la tête quand ils font quelque chose. 
Ils sont spontanés, ils prennent parfois deux stylos pour dessiner, sans faire attention, sans se prendre la tête.
Sans essayer de faire quelque chose d'extraordinaire, ils n'ont pas le même ressenti que nous adulte.
J'apprends beaucoup auprès des enfants ce qui est amusant.


- Comment choisissez-vous vos matériaux ? 

La calligraphie était quelque chose de très familier pour moi depuis que je suis petit, je fais mon choix en fonction de la conception de la calligraphie. 


- Quel message voulez-vous faire transmettre à travers vos œuvres ? 

Je fais du line painting, j'essaie d'exprimer l'énergie de l'être humain.
D'essayer vraiment de retranscrire de l'énergie comme les enfants sans limites, sans règles.

- Quel impression cela vous fait-il d'être exposé à Paris ? 

J'étais vraiment très impressionné par l'histoire très riche de Paris, notamment celle de l'atelier Idem à Montparnasse.
C'est un atelier d'imprimerie, de lithographie, chez qui j'ai justement travaillé pour le vernissage d'aujourd'hui.
Je pense que c'est l'atelier le plus vieux de Paris, il y a eu Matisse, Picasso, Miro, Dubuffet, Braque, Chagall, Giacometti, Léger, Cocteau, Calder et bien d’autres maîtres de la peinture du XXème siècle y ont travaillé.
J'ai été impressionné par ce côté historique, j'ai senti la présence de l'histoire comme élément dans l'air et dont je ne fais pas toujours attention au Japon. 
Mais ici, j'ai réalisé que derrière l'art, il y a une histoire qui est pressante comme élément.


- Quel regard avez-vous sur le street-art ?

Je trouve qu'il y a de plus en plus de profondeur, de sens, dans le milieu du street-art. 
C'est quelque chose que je suis beaucoup avec passion.


- Pourquoi avoir choisi le street-art ?

J'ai trouvé que c'est mieux exposé au public que exposé dans une galerie.

On remercie beaucoup Jun Inoue d'avoir bien voulu répondre à nos questions.

Shiki

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -