Archive for 10/09/17

lundi, octobre 09, 2017

Octobre 2017 chez Ototo

Voilà ce que nous réserve Ototo pour ce mois d'octobre.

05/10/2017

DanMachi - La légende des familias tome 2

Lors de la Feria des Monstres, les créatures attrapées par les aventuriers sont domptées en public. Bell et Hestia visitent cette fête qui déchaîne les passions, lorsqu’un incident grave survient !
L’un des dangereux monstres enfermés dans le Colisée apparaît et se rue vers eux!
Lancés dans une course-poursuite mortelle, ils vont se trouver devant un choix des plus difficiles...




Re: Zero - Deuxième arc - Une semaine au manoir tome 2

Subaru est victime d’une mort bien trop soudaine dans le manoir en apparence paisible.
Afin de surmonter cet avenir, le jeune homme s’essaye à différents moyens de résolution. Malheureusement, tous ses préparatifs se retournent contre lui et le processus a beau changer, il se retrouve toujours plongé dans les méandres du désespoir qu’est la mort.
« Où me suis-je trompé ? »
Suite à une série de tâtonnements en échange de sa vie, Subaru finit par rechercher une lueur d’espoir auprès de Béatrice la gardienne de l’Étude interdite...




26/10/2017

Fate/Zero tome 13

Une battle royale ultime opposant sept magiciens élevés au rang de Master ! À leurs côtés, l’Esprit héroïque d’un combattant légendaire invoqué sous la forme de Servant. Leur seul but est de s’emparer du Saint Graal qui réalisera n’importe lequel de leurs voeux... Kiritsugu Emiya, plus connu sous le nom de Tueur de Mages, se jette à corps perdu dans la bataille, accompagné de son servant, Saber...
Le rideau se lève sur le passé mystérieux de la Guerre Sainte !


lundi, octobre 09, 2017

Dans l'univers de Chii à Japan Expo

Lors du dernier Impact de Japan Expo, l'éditrice japonaise du célèbre manga Chii était présente sur le stand des éditions Glénat.



C'est à cette occasion que nous avons pu la rencontrer. 

L'interview 

Comment est né le projet de Chii ?

L’histoire de Chii a commencé, il y a environ 14 ans par Madame Konami Kanata l’auteur du manga. Elle avait déjà trouvé le début de l’histoire de Chii, il y avait une dizaine d’épisodes qui étaient prêts. Il s’agit de l’histoire de Chii qui était perdu et qui ne pouvait pas rentrer à la maison. La discussion a commencé sur la problématique qui était la suivante : Est-ce que Chii va trouver une nouvelle famille ou rentrer dans sa maison ?
Chii qui était un peu triste au départ, au contact de sa famille d’accueil a retrouvé le sourire et a commencé à découvrir le monde. Il a commencé également à se faire de nouveaux amis. Cela est aussi le cas dans la réalité, il fut adapté en anime, en Chine, aux U.S.A et en France. L’univers de Chii s’est ouvert peu à peu et il y a eu aussi ensuite l’apparition des goodies. 

Le manga est prépublié dans le magazine Morning qui est un magasine de seinen. Quand ils ont fait l’adaptation en livre relié, ce dernier s’adressait à la famille. L’adaptation en anime, c’était pour pouvoir capter plus d’enfants et élargir ainsi le public. 

En tant qu’éditrice, quel regard avez-vous sur le manga ?

Cela va être la bible du 21ème siècle car c’est un titre qui apporte le sourire à tout le monde. 

Pensiez-vous que Chii prendrez cette ampleur ?

Je pensais que cette histoire très simple mais avec beaucoup de qualités attendrirait beaucoup de monde. Je ne m’attendais pas cependant qu’autant de monde au Japon, à l’étranger et en France soit amoureux de Chii. 

Comment se décide chaque nouveau projet autour de Chii ?

Tout le monde est d’accord pour faire connaître la licence au plus possible d’enfants à travers le monde. Ils envisagent des développements autour de l’univers de Chii. La moitié des idées viennent d’eux et l’autre moitié vient de personnes travaillant autour de Chii comme par exemple des éditeurs américains ou autre. Dans ce cas, l’équipe japonaise donne son avis et son accord ou non. En France, comme Glénat est licencié pour le manga, les animes et les goodies et que cela fait longtemps que l’on travaille avec, Glénat se permet d’avoir des idées ou des projets qui permettent de développer la licence en France. 

Comment se fait le lien entre le manga et l’anime ?

Généralement quand on adapte un manga en anime, on a tendance à faire un schéma pyramidal. On commence par un manga qui sert de référence pour tout, un anime qui suit exactement l’histoire du manga et ensuite des goodies issus de l’anime. Ce n’est pas ce que je souhaite faire pour Chii. Pour ma part Chii existe dans chaque personne qui Chii de manière différente donc j’aimerai que le manga constitue un univers en soi ainsi que l’anime. Cela permettrait de développer plusieurs univers. 

Comment est né le projet de l’anime ?

En ce moment au Japon a été produit un nouvel anime de Chii en 3D. C’est pour cela que Chii est revenu en France pour voir présenter cela en France. Le premier anime de Chii était en 2D et a permis à Chii d’être connu dans le monde entier. J’ai regardé ce que les nouveaux enfants regardaient le plus et eux leurs animes préférés étaient en 3D. La démarche de faire cela pour des enfants est assez rare au Japon. ils sont plutôt fans de faire de l’animation traditionnelle mais justement en pensant et en l’adressant aux nouveaux enfants que l’on a pris le partie de créer un anime en 3D.

Avez-vous une anecdote que vous aimeriez partager avec nous ?

Konomi Kanata part du principe que Chii est vraiment un chat. Elle reste un chat et ne ferai donc jamais ce que ne ferai pas un chat. Alors que pour l’anime, ceux qui font les mouvements font parfois des entorses aux règles et jouent un peu avec le personnage. Par exemple, quand Chii crache, elle reste à quatre pattes et fait le dos rond sauf que dans l’anime, pour la rendre plus mignonne parfois ils la mettent sur deux pattes pour cracher. 

Quel bilan faites-vous à ce jour de Chii ?

Chii est un chat adorable et mignon qui donne le sourire à tout le monde. Le fait que les gens sourissent cela fait agrandir le sourire de Chii. C’est un échange permanent de sourires entre Chii et ses fans. Un univers qui s’agrandit comme cela, s’est génial. 

Quels sont vos futurs projets ?

Il y a quelques grands projets qui sont en discussion. La seconde saison de l’anime vient d’être décidée. 

Je remercie beaucoup l'éditrice de Chii d'avoir bien voulu répondre à nos questions ainsi que les éditions Glénat qui ont permis cette interview. 

Shiki

lundi, octobre 09, 2017

A nos amours tome 2

Fiche

Titre : A nos amours
Catégorie : seinen
Auteur : Nishi Jean Paul
Illustrateur : Nishi Jean Paul
Editeur français : Kana
Date de parution : 08/09/2017
Nombre de tomes en France : 2 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 2 ( terminée )
Prix : 15 euros









© Jean-Paul Nishi/Shodensha Co.Ltd 2015/BCF-Tokyo

Synopsis

La suite des aventures du mangaka.

Avis



Des petites anecdotes

Voilà de quoi est composé cet ouvrage. Le tout peut sembler être une sorte de journal intime. Cela est donc réel et donne encore plus d'intérêt à ses dernières. C'est frais, décalée et non répétitif pour notre plus grand plaisir de lecture.

Humour et légéreté

Voilà ce qui frappe de nouveau dans ce tome. C'est vraiment agréable de lire un ouvrage avec un fond culturel sans se prendre la tête. Cela permet de passer un bon moment de nous offrir un petit moment de détente intéressant voir enrichissant.

Culture

On voit encore ici le choc des cultures qui s'expriment à travers différentes situations pour pouvoir nous en apprendre plus sur la culture japonaise et sur les us et coutumes de ce pays. C'est intéressant de voir cela en scène et à travers les yeux d'un japonais.

Dans l'intimité

Avec cet ouvrage, on entre aussi dans l'intimité du mangaka pour mieux découvrir sa vie et cela procure une curiosité encore plus accrue chez le lecteur. On a envie d'en savoir plus et on a l'impression de partager sa vie.

Les illustrations sont toujours dans le même style.

L'édition est bien faite avec un format plus grand que ce que l'on peut voir habituellement pour les manga.

Conclusion

Ce second tome de : A nos amours séduit par sa fraicheur et sa légèreté tout en abordant des problèmes de fond. Les petites anecdotes sont drôles et instructives et on poursuit vraiment dans la lignée du premier tome. C'est un coup de coeur. 

16/20

lundi, octobre 09, 2017

Mazinger Z / Infinity

Mazinger Z / Infinity est un film d'animation japonaise qui est la suite de l'anime des années 1972 et du manga, du célèbre Gô Nagai.









Synopsis :

Mazinger Z / Infinity se déroule 10 ans après que Koji Kabuto(Alcor dans la version française), le pilote du puissant robot géant Mazinger Z,  ait combattu et mis un terme aux ambitions du maléfique savant Dr Hell.
Koji est devenu scientifique, lors de fouilles dans le mont Fuji, ces collègues découvre une étrange structure géante enterrée en-dessous de mont Fuji.
Il y découvre une étrange lueur émanant du coeur de la structure métallique qui semble être un autre Mazinger Z.
En se rapprochant du Mazinger Z, il se rend compte de combien celui-ci est bien différent de celui qu'il avait piloté il y a 10 ans.
Mais, il va aussi faire la rencontre d'une fille qui se retrouve par magie dans les bras d'un Koji tout déboussolé.
De la va commencer une bataille éprouvante pour le sort de l'humanité qui se retrouve encore une fois dans les mains de Koji.










Avis

Je m'apprêtais à voir un film classifié de nul, mais tout au long du film, j'ai trouvé l'histoire intéressante et pas si "nul" que ça.
Certes, beaucoup diront que c'est encore un énième film de robot géant, que de toute façon les histoires se répètent et perdent en originalité.
Mais, il ne faut pas oublier que Mazinger Z de base est tout de même le prédécesseur du célèbre et légendaire Goldorak.
Puis, malgré le fait qu'en France nous ayons eu Goldorak avant Mazinger Z, c'est l'ancêtre des séries de type mecha et j'ai trouvé que le film était léger et intéressant jusqu'à la fin.
Le développement du personnage de Koji était très intéressant car malgré le fait qu'il soit un peu buté, on le voit tout de même changé.
Même s'il commence à se rendre compte vraiment de ses erreurs et de son comportement vers la fin du film.
Le personnage de Sayaka Yumi aussi est très intéressant, cette femme très ordonnée est une vraie leader, je me suis même dit qu'heureusement qu'elle était là.
Elle a su nous montrer un personnage à la fois très féminin, mais aussi très intelligent sans nous montrer tout le temps tout ces atouts à chaque scène comme c'est beaucoup le cas aujourd'hui.
Ensuite, je vais vous parler de deux autres personnages, Tetsuya Tsurugi(Antarès dans la version française) et Jun Hono.
Tetsuya Tsurugi va légèrement apparaître dans ce film mais son rôle va être important dans l'histoire.
Je ne vous en dis pas plus car sinon je risquerais de vous spoil le film.
Quand au personnage de Jun Hono, cette femme qui vit désormais au côté de son amoureux et dont on voit que leur relation à beaucoup évolué.
Nous y découvrirons une Jun encore plus tourmentée, amoureuse et empli de courage.
C'est un personnage léger mais intéressant, qui réussira même à rendre envieuse Sayaka.
Ensuite, on découvre petit à petit le personnage de cette mystérieuse fille qui tombe dans les bras de Koji.
Cette fille va jouer un rôle très important car elle est indispensable à l'histoire.
Ce personnage va vraiment être fondamentale, au point que nous allons nous retrouver plonger dans ce personnage dans le film.












L
Les graphismes étaient très beaux et vraiment agréable à regarde, il n'y avait pas cette effet 3D qui finit par faire mal aux yeux. L'histoire contrairement à ce que l'on pourrait croire ne se déroule pas qu'autour du personnage de Koji même si on le voit beaucoup.

Les musiques étaient légères et allaient très bien avec l'ambiance du film.

Shiki

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -