Archive for 10/16/17

lundi, octobre 16, 2017

D.D.D tome 3

Fiche

Titre : D.D.D. Devil Devised Departure
Catégorie : shônen
Auteur : Tokugawa Shinsen
Illustrateur : Tokugawa Shinsen
Editeur français : Pika
Date de parution : 20/09/2017
Nombre de tomes en France : 3 ( terminée )
Nombre de tomes au Japon : 3 ( terminée )
Prix : 6, 95 euros









DEVIL DEVISED DEPARTURE © Shinsen Tokugawa / Kodansha Ltd.

Synopsis

Séparé de Trick Star après avoir été avalé par un monstre mi-insecte mi-poisson, Julius se retrouve en bien mauvaise posture. Comment sortir de cette prison de chair sans arme et sans les pouvoirs de son démon ? Une fois dehors, les choses sérieuses ne feront que commencer, et il lui faudra retourner à Garlonia affronter l'esprit démoniaque qui a pris possession de Michael. Mais est-ce vraiment possible ?

Avis



Combat final

On arrive à la fin de cette lutte qui semble être de plus en plus désespérée. Les ennemis sont vraiment cruels et forts et on voit la résistance de certains ainsi que les prises de position de chacun des personnages.

Seul contre tous

Voilà la situation dans laquelle se retrouve notre héros. Cela permet de voir toute sa force et toute sa bravoure. Forcément, le tout prend une dimension dramatique et on reste suspendu au fil des pages. Les combats sont intenses.

Histoire de famille

On voit qu'il s'agit ici d'un règlement de compte familial et d'une lutte pour étendre son influence. Cela surprend et la fin du tome prend une toute autre tournure. Cela donne plus de punch et d'intérêt à l'histoire.

Un final explosif

Le moins que l'on puisse dire c'est que l'on est sous tension tout au long du tome et cela ne fait qu'augmenter au fur et à mesure du tome pour notre plus grand plaisir. On va de surprises en surprises et le tout est vraiment poignant.

Les illustrations sont toujours aussi bien faites et agréables à regarder.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

Conclusion

Ce troisième et dernier tome de D.D.D. poursuit dans la lignée de la série en nous offrant un tome excellent qui nous comble du début à la fin. La pression monte bien et on est pris aux tripes du début à la fin. La fin ouverte peut surprendre mais cela est intéressant aussi. C'est un coup de coeur.

18/20

lundi, octobre 16, 2017

Rencontre avec Ryuichi Fujisawa

Nous avons eu le droit d'interviewer Ryuichi Fujisawa, artiste peintre sumi-e, lors de son exposition "Sumi no keshiki", qui se déroulait du mercredi 27 septembre 2017 au mardi 03 octobre 2017.



- Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir artiste peintre ? 

Au départ, j'étais un styliste de mode, j'ai passé huit ans ici à Paris mais quand je suis rentré au Japon, je me suis de plus en plus intéressé à la culture japonaise.
Vu que je suis japonais, avant quand j'étais petit, j'ai voulu être un styliste.
Mais quand je suis rentré au Japon, j'ai commencé à beaucoup m'intéresser à la culture japonaise.
Après, j'ai commencé à apprendre à faire la cérémonie du thé, la calligraphie, etc...
Donc j'ai eu envie de plus en plus, de montrer la beauté japonaise.



- Pourquoi avoir choisi les œuvres de Leiji Matsumoto ? 

Car, j'ai commencé le sumi-e avec l'encre en 2006, j'ai commencé donc les créations sumi-e et j'avais fais l'année dernière, une première exposition de sumi-e.
Avant, j'avais fais une sumi-e performance, cela fait dix ans que j'ai commencé cela.
J'avais fais une première exposition à Tokyo et Kanasawa, l'année dernière, fin octobre.
Entre temps, j'ai pensé faire ça pourquoi pas à New York, Paris et les states.
Mais, j'aimais beaucoup d'animés japonais car ils sont très à la mode maintenant, en France, en Europe, tout le monde aime.
Donc, il faut peut-être collaborer, etc... dans ma tête mais c'est très difficile car il faut les droits, il y a les contrats, etc...
Mais, par hasard, j'ai rencontré un ami qui commencé a travailler dans la production, donc, il m'a posé des questions.
Comme quoi si je suis intéressé par les manga, on pourrait travailler ensemble.
L'année dernière, j'ai sorti une collection qui s'appelle Ukiyo-e, j'ai eu un grand succès avec ça.
J'ai composé avec Sumi, pendant la collection de Paris j'ai réalisé pour imprimer sur des kimonos, j'ai rajouté des choses et j'ai beaucoup travaillé.



- Justement sur ce kimono, on voit un clin d'oeil à Paris, est-ce que c'est spécialement pour Paris ou c'est parce que vous aimez beaucoup Paris ?

J'ai voulu faire un retour à l'origine et c'est Paris pour moi.
C'est pour ça, vu que c'est ma première exposition à Paris, je devais avoir absolument les monuments de Paris, le Mont Saint-Michel, etc...

Nous remercions beaucoup Ryuchi Fujisawa d'avoir répondu à nos questions ainsi qu'Air de Malice qui nous a permis de faire cette interview. 




- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -