vendredi, août 23, 2013

Posted by : Loïc Poupou vendredi, août 23, 2013

Lors de Japan Expo 2013, j'ai pu rencontrer l'auteur et l'illustrateur du manga Radiant : Tony Valente qui a bien voulu répondre à quelques questions.



Pouvez-vous vous présenter et expliquer votre parcours ?

Je travaillais par moi-même depuis adolescent pour pouvoir faire de la bande dessinée. J'ai signé pour une première série chez Delcourt dans laquelle je faisais le dessin puis après la couleur ( Les quatre princes de Ganahan ), ensuite j'ai fait Hana Attori chez Soleil dans cette série je faisais le dessin et le scénario, puis S.P.E.E.D. Angels avec Didier Tarquin au scénario. En parallèle du tome 3 de S.P.E.E.D. Angels, je suis entrain de faire Radiant.
C'est un manga tout ce qu'il y a de plus classique, c'est à dire en noir et blanc, en petit format...









Pourquoi avez-vous décidé de créer un manga ?

Je lis plus de mangas que de bandes dessinées et j'ai toujours eu envie d'en faire.

Quel a été le point de départ pour élaborer le scénario de Radiant ?

L'univers s'est greffé à un thème que j'avais depuis un moment dans la tête et qui venait d'une autre histoire. C'est le thème du rapport à l'apparence et de l'exclusion. J'ai amené à cela la sorcellerie qui est un univers qui m'intéresse beaucoup, l'inquisition qui me semblait être un bon pivot pour parler de l'exclusion, la magie, les monstres et tout un tas de choses que j'aime bien dans les shônens.

Avez-vous eu des influences particulières lors de la création de Radiant ?

Pour ne pas citer de mangas,  je lis aussi de la fantasy de jeunesse. La série l'Epouvanteur m'a amené sur le terrain de la sorcellerie. En parallèle de ces influences là, j'ai fait des recherches sur la sorcellerie, sur l'inquisition et sur la chasse aux sorcières.

Comment procédez-vous lors de l'élaboration d'un chapitre ?

J'ai l'histoire en tête du début à la fin mais je ne sais pas exactement comment cela va se dérouler. Je déroule tout ce que j'ai à raconter, puis je dessine tout et ensuite j'encre tout.

Quand on lit Radiant, on n'a pas l'impression de lire un manga français, est-ce un choix ?

Je raconte l'histoire de la manière la plus naturelle pour moi. J'ai l'impression d'être fait pour raconter ce type d'histoire de cette manière là.  Ce n'est pas un effort que de faire ainsi mais plutôt c'est un effort que de faire autrement. Quand je travaillais tout seul sur Hana Attori, c'était un effort que de tout faire tenir sur 46 pages et une grosse frustration. Cela a participé à la création de Radiant.

En tant que mangaka non japonais, est-ce difficile que de se faire une place dans le monde du manga ?

Comme Radiant vient de sortir, je ne peux pas me faire encore une opinion.

Quelles sont vos impressions après vos séances de dédicaces ?

C'est excellent car le public de la Japan Expo vient chercher du nouveau et on en plein dedans comme Radiant vient de sortir. Le contact est assez facile. J'espère que la dynamique restera. Il semblerait que les gens qui lisent Radiant ou qui l'ont entre les mains, l'achètent facilement.

Avez-vous un personnage qui vous tient à cœur ?

Le héros par tout ce qu'il véhicule et par toute la bonne humeur qu'il a mais en même temps les failles qu'il a aussi. C'est le personnage que j'ai le plus envie de développer et que j'ai le plus envie de travailler. Après tout les personnages qui vont se greffer autour de lui que je vais travailler tous de la même manière. Ils ont tous leur propre histoire que je connais. Je ne sais pas encore si j'aurai le temps et l'occasion de raconter l'histoire de chacun. J'ai beaucoup d'attachement pour chacun d'entre eux.

Radiant sera-t-elle une série longue ?

Dans l'idéale je pense que oui, il y aura au moins 3 tomes. Cela permettra de voir si c'est viable, si les lecteurs sont là et si ça tient la route. Si le succès était là, on embryerait sur une histoire plus longue.

Quel est votre vision sur le monde du manga en France ?

Le manga même si ce n'est pas nouveau, continue à se démocratiser. Ceux qui ne sont pas dans cet univers, on moins peur des mangas. J'ai l'impression de voir des gens s'intéressaient au manga alors qu'ils étaient à la base réticents. Par exemple j'ai vu des gens lire Radiant car ils connaissaient mon travail en bande dessinée.

Voulez-vous transmettre un message à travers Radiant ?

J'essaye de développer les thèmes qui me sont chers : l'exclusion et le rapport à l'apparence. J'essaye de véhiculer cela avec le plus de légèreté possible.


Je remercie beaucoup Tony Valente d'avoir bien voulu répondre à mes questions et le staff d'Ankama qui m'a permis de faire cette interview.

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -