samedi, mai 16, 2015

Posted by : Loïc Poupou samedi, mai 16, 2015

Fiche

Titre : Orbitaria
Genre : seinen
Auteur : Ôi Masakazu
Illustrateur : Ôi Masakazu
Editeur français : Doki-Doki
Date de parution : 13 mai 2015
Nombre de tomes en France : 1 ( en cours )
Nombre de tomes au Japon : 4 ( terminée )
Prix : 7,50







Synopsis

« Une aventure trépidante au coeur d’une incroyable cité-robot.
 Al, fan de mécanique, et ses amis sont internes dans un collège a priori tout ce qu'il y a de plus normal. Mais le jour de leur fin d'études, à peine sortis de l'établissement, ils vont faire face à la "vraie vie" et subir un processus de "sociabilisation" au terme duquel ils seront séparés en deux classes : les administrateurs et les travailleurs. Ils réalisent alors que l'enceinte dans laquelle ils étaient confinée n'était en fait qu'une infime partie d'un gigantesque robot, un "orbitaria". Peu à peu, ils comprennent que ce robot forme un État à lui tout seul, jadis mouvant mais aujourd'hui immobilisé. En se rebellant contre le destin qu’on lui a tracé, Al va vivre les aventures les plus périlleuses ! »

Avis

Illusions !

Ce nouveau seinen des éditions Doki-Doki, nous propose un univers à la fois futuriste et à la fois de science-fiction. On entre progressivement dans un vaste complot et dans une lutte sans merci pour la liberté. A mi-chemin entre Matrix et Terminator, cette série surprend mais reste dans un thème assez exploité.

Le thème des machines et de l'asservissement des peuples, est assez exploités et revient régulièrement sur le devant de la scène. C'est pour cela qu'il est assez difficile pour une nouvelle série de ce genre de sortir du lot et de surprendre. Cependant, ici cela est en quelque sorte réussi grâce à la première partie du tome qui nous induit en erreur et ne nous prépare pas à la suite.

Le début de l'histoire peut paraître long et peu mouvementé. Le comique est très présent et parfois un peu trop mais au final on se rend compte par la suite que cette mise en bouche et ce prélude sont nécessaires pour la suite plus riche en action et qui prend un ton beaucoup plus sérieux voir adulte.

Les illustrations sont agréables et en accord avec le ton et l'univers de la série.

L'édition est bien faite permettant une lecture fluide et agréable du tome.

En conclusion, Orbitaria met du temps à se mettre en place et à se dévoiler, ce qui pourrait décourager certains lecteur mais cela serait dommage. En effet, une fois l'histoire installée, l'intérêt devient plus fort et l'action prend le pas sur l'humour.

Note : 3/5


Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -