mardi, mai 26, 2015

Posted by : Loïc Poupou mardi, mai 26, 2015

Lors de sa venue au Salon du Livre de Paris pour l'édition 2015, l'auteur et l'illustrateur du manga Minuscule paru aux éditions Komikku et dont le second tome est sorti le 15 mai dernier a bien voulu répondre à quelques questions.















Interview

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Takuto Kashiki et je suis mangaka.
J'ai étudié le manga à l'université, par la suite après mes études je suis allé à Tokyo. C'est alors que j'ai commencé à dessiner des fanzines. Mes dessins ont été vus par Madame Morioka (sa tantôsha, éditrice japonaise) qui les a aimés. Elle m'a de ce fait, fait débuter dans sa maison d'édition (Enterbrain).
J'ai commencé par dessiner trois one-shots dont un qui était le premier chapitre de Minuscule.

Est-ce que Minuscule était déjà présent dans vos fanzines ?

Dans ce fanzine, je me réappropriais les œuvres déjà publiées pour les mettre à ma sauce. Il n'y avait donc pas Minuscule.

Comment est né Minuscule ?

J'ai décidé de dessiner des êtres minuscules, car je voulais créer des personnages qui ne mentent pas et qui sont naturels. Ainsi, ces petits individus me semblaient parfaits pour cela.

Quelles sont les étapes pour la réalisation d'un chapitre ?

Tout commence par un entretien avec Madame Morioka durant lequel on parle de l'histoire. Je transcris ensuite tout cela en storyboard que je lui remontre. Après son accord, je commence le crayonné, puis j'utilise le feutre pour le dessin et ensuite je passe à la finition. Cela prend environ deux semaines.

Avez-vous déjà prévu la fin de Minuscule et savez-vous combien de tomes comportera la série ?

Je n'ai aucune idée du nombre de volumes et je n'ai pas encore réfléchi à la fin de l'histoire.
Avez-vous un attrait particulier pour la nature ?
Quand j'étais petit, j'adorais m'aventurer dans la montagne.  Elle se trouvait derrière la maison de ma grand-mère. Il m'est souvent arrivé d'y grimper tout seul avec seulement un couteau pour y passer la journée tout seul.

Le fait que vous ayez un dessin très réaliste vient-il de cette observation ?

Je voulais partager avec mes lecteurs tout ce qui est en rapport avec la texture et tous les petits détails concernant la nature. Cela est basé sur mes observations.
Si mes souvenirs ne sont pas suffisants, je retourne dans la nature pour vérifier cela.
Je veux que ce soit un ouvrage sensuel dans lequel les lecteurs peuvent ressentir la texture des éléments.

Pour l'écriture de Minuscule avez-vous été influencé par une œuvre ou un auteur ?

Quand j'étais petit, j'adorais lire des livres illustrés avec des histoires avec de petites souris ou de petits personnages.
Je pense de ce fait que mon inspiration vient de ces lectures.

Minuscule est une œuvre qui se démarque, se pourrait-il que se soit un nouveau souffle pour les manga ?

Mon souhait n'est pas de faire souffler un vent nouveau dans le monde du manga. Cependant, je constate que les histoires avec des petits personnages, il y en a beaucoup dans les livres illustrés, mais pas tant que cela dans l'univers des manga.
Dans ce sens, cela pourrait être bien si cela pouvait devenir une nouvelle tendance.

Vouliez-vous transmettre un message dans Minuscule ?

Ce manga est rempli de petits riens qui font la vie. Ce que je voulais, c'est que les gens réapprennent à aimer et à apprécier ces petites choses.
Le but serait que les gens soient plus heureux grâce aux petites choses de la vie en ouvrant les yeux sur ces dernières.

Comment percevez-vous le succès du manga en France ?

Je n'ai pas encore eu beaucoup d'échos et je ne fais que découvrir, mais je suis content de savoir que mon manga a déjà eu de très bonnes critiques.

Comment appréhendez-vous le fait de participer au Salon du Livre ?

Je suis très content d’y participer et j’ai vraiment hâte d’être là-bas !

Avez-vous un message ?

À tous mes fans, je voudrais leur dire que j'ai fait en sorte que ce manga soit facile d’accès et plaisant à lire. J’ai également souhaité que ces histoires puissent être lues et appréciées à plusieurs reprises. Enfin, j'aimerais que les fans de manga puissent le tenir en main et le lire.



Je remercie beaucoup Takuto Kashiki d'avoir bien voulu répondre à mes questions et les éditions Komikku qui m'ont permis de faire cette interview.  Traduction de Ryoko Akiyama.

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -