jeudi, juillet 09, 2015

Posted by : Loïc Poupou jeudi, juillet 09, 2015

                                                    
Fiche

Titre : Chobits.
Genre :   Seinen.                 
Auteur :  Clamp.                       
Illustrateur :  Clamp.                 
Éditeur français : Pika.                          
Date de parution en France : 2002.                              
Nombre de tomes en France :   8 ( terminée ).                                 
Nombre de tomes au Japon :  8 ( terminée ).                    
Prix :  7 euros 50

                       





Synopsis

Après avoir échoué à l'examen d'entrée à l'université, Hideki Motosuwa décide d'aller suivre des cours de rattrapage à Tokyo. Il se trouve également un petit travail, pour se faire un peu d'argent. C'est dans cette ville qu'il y découvre les persocom, des ordinateurs personnels à forme humaine. Un soir, le jeune homme découvre parmi un tas d'ordures un persocom abandonné à l'apparence d'une belle jeune fille. Fasciné, il décide de le ramener chez lui et l'active…                                    Ce persocom ne fait que répéter les mêmes gestes, et ne sait dire que "Tchii".
Hideki la surnomme ainsi, et petit à petit lui apprend à parler. Mais Tchii n'est peut-être pas un ordinateur ordinaire… Il se pourrait qu'elle soit un Chobits, un Persocom au pouvoir dépassant l'entendement.
Tchii, est un ordinateur personnel en forme de jeune fille, trouvé par Hideki Motosuwa dans les poubelles en rentrant chez lui après avoir passé la journée à chercher du travail. Il la ramène alors chez lui, mais elle ne sait rien faire, elle ne sait même pas parler, elle ne dit que « tchii ». Il l'appelle ainsi et entreprend alors son éducation. Seulement, Hideki va vite se rendre compte que Tchii n'est pas un ordinateur comme les autres: elle est peut-être un "Chobit", une série de Persocoms qui ressentiraient de réelles émotions humaines et capables de libre arbitre… Mais ce n'est sûrement qu'une légende urbaine… Tchii est un personnage très attachant de par son innocence et sa naïveté. Étant donné que sa mémoire a été effacée, Hideki doit refaire totalement son éducation et sa maladresse face à cet ordinateur si humain est touchante. Leur relation va évoluer lentement et le jeune étudiant va s'attacher à son ordinateur plus qu'il ne l'aurait imaginé.
Freya est la grande sœur de Tchii. Elle révèle vers la fin de l'histoire que les Chobits ne sont pas aussi exceptionnels que la rumeur le prétend (on comprend alors que ces ordinateurs ne sont pas plus avancés que Yûzuki). Elle était amoureuse de son père c'est-à-dire le mari de Chitose Hibiya mais après avoir eu un chagrin d'amour, elle mourra mais Elda décida de transférer son cœur dans son corps avant sa mort et c'est pour ça qu'elle vit à l'intérieur d'elle.                                         Chitose Hibiya est la propriétaire de la pension où vivent Hideki Motosuwa et Hirômu Shimbo.  En vérité, elle est la mère de Tchii et de Freya.
Hideki Motosuwa, il est âgé de 19 ans et habite la campagne. Après avoir échoué son examen d'entré à l'université, il décide d'aller déménager dans une grande ville pour suivre des cours de préparation pour réussir l'examen. Un soir, il trouve une persocom sur un tas d'ordures. Il décide de la ramener chez lui. Hideki est impulsif, naïf, mais très gentil. Il s'attachera vite à Tchii.
Hirômu Shimbo, camarade de classe d' Hideki Motosuwa, il vit dans la même pension que lui.
Minoru Kokubunji ou M est le créateur de Persocoms personnalisés, il vit dans une famille très riche et possède un vaste domaine. Il gère également un forum sur la personnalisation de persocoms, M est son pseudonyme. Une personne reconnue comme étant un Génie dans le domaine des Persocoms. Il est très attaché à Yûzuki une persocom qu'il a créée pour remplacer sa défunte sœur. Il aide Hideki tout au long de l'histoire afin de découvrir plus d'informations sur Tchii.

Avis

Ici on s'interroge sur la solitude et la modernité en abordant les rapports entre humains et robots sous le prisme d'une comédie sentimentale.

Après des débuts très prometteurs, l'histoire déjà touchante devient de plus en plus intéressante au fur et à mesure de l'avancement du manga. Le mélange d'humour, d'amour et d'amitié entre les Hommes et l'informatique est un peu spécial mais fonctionne divinement. C'est un très bon manga qu'il faut avoir ! Très fluide, on passe d'un personnage à l'autre, d'une histoire à l'autre sans se perdre. On a parfois l'impression de s'immiscer dans le quotidien des protagonistes. Ainsi on s'intéresse à ce qui leur arrive de manière naturelle, sans se forcer et sans se mélanger. Du fait de la simplicité du décor, tout se centre sur les sentiments que les personnages arrivent à nous faire partager. Graphisme très clair, le personnage de Tchii est vraiment très "pur", on lit graphiquement parlant l'innocence sur son visage ainsi que les différents sentiments que les Clamp veulent faire passer. Il en est de même pour les autres personnages. On a de cette façon des "codes" qui nous permettent de lire certaines expressions sur le visage des personnages. Paradoxalement, c'est sur un ordinateur que les sentiments sont les plus diversifiés. Ainsi le personnage de Tchii est particulièrement soigné, de même que ses vêtements, assez stylés. On change un peu du registre de X, où les cases étaient chargées de détails, aussi magnifiques soient-ils.

Les illustrations sont magnifiques, on peut y lire certaines expressions, sentiments sans difficultés.

L'édition est fluide, agréable et cela donne envie d'en apprendre plus sur les personnages.

En conclusion, c'est un excellent seinen traitant sur la robotique et si un amour est possible entre les robots et les humains. C'est ce que vont prouver nos héros dans la fin de l'histoire.
J'ai vraiment beaucoup aimée donc c'est encore un de mes coups de cœur que je vous propose de lire.

Note : 4/5.

Shiki

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -