dimanche, octobre 09, 2016

Posted by : Loïc Poupou dimanche, octobre 09, 2016

Du vendredi 7 octobre au Lundi 10 octobre dans le cadre du 20ème festival de L'Imaginaire a lieu des représentations de Bunya Nigyo au cirque Romanès. Les représentations sont assurés par la compagnie Saruhachi-za dirigé par Nishihachi Hachirobe. On pouvait voir deux pièces différentes : Genji Eboshi Ori - La coiffe du sieur Genji ou Shinoda Zuma - La femme renarde.





Les Bunya Ningyo

Ce sont des marionettes de l'île de Sado au Japon. L'usage des marionnettes au Japon a une origine religieuse et l'ancêtre de la poupée est une branche d'arbre utilisée par les mediums shinto pour faire venir les divinités. Les apports culturels de la Chine et de la Corée ont contribué à faire évoluer ces pratiques et à modifier le caractère de la représentation.

Shinoda Zuma - La femme renarde

Cette pièce raconte un conte vieux de plus de mille ans. ce dernier à pour thème une femme renarde qui se transforme en humaine pour remercier son sauveur qu'elle épouse et avec qui elle a un enfant. Ce conte est fort en émotion et riche en folklore et croyance japonaise. Le tout est court 60 minutes mais intenses. C'est une histoire très connue et populaire au Japon et il est rare de pouvoir la voir dans sa forme originelle.

L'art des marionnettes

On voit l'art traditionnelle des marionnettes japonaises. Le tout est réalisé avec simplicité et minutie. C'est très impressionnant et on peut voir le souci du détail. On voit aussi toute la maitrise et la technique que cela impose. Chacun à un rôle bien précis et rien n'est laissé au hasard. Le spectacle est garanti et on ne peut qu'être émerveiller par les représentations. C'est très rare de voir cela en France et cela fut vraiment une grande chance, à ne pas manquer.

Simplicité et efficacité

Le tout est fait avec simplicité et c'est très sobre mais cela n'empêche aucunement l'efficacité de la pièce. Le narrateur fait un travail unique et la musique faite par lui-même au shamisen permet de faire entrer pleinement le public dans ce conte merveilleux. On est transporté le temps de la représentation dans un autre univers. Le tout est très dynamique et impossible de décrocher une seule seconde. Les émotions sont fortes et nous touche durant toute la pièce. Le fait que tout soit conté en japonais et surtitré en français permit encore une meilleure immersion.

Conclusion

Ce fut un spectacle unique et vraiment émouvant. Le tout fut fait avec une parfaite maîtrise et un art unique. C'est un moment unique et une occasion unique de découvrir un pan peu connu de la culture japonaise.





Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -