vendredi, février 10, 2017

Posted by : Loïc Poupou vendredi, février 10, 2017

Lors de la 22ème édition de Paris Manga et Sci-Fi Show, Tetsuya Nakatake et Maiko Okada furent invités pour présenter leur dernière oeuvre : Kabaneri of the iron fortress. C’est dans ce cadre que j’ai pu les rencontrer lors d’une table ronde.









Table ronde avec Otaku’s Mafia World

Comment êtes-vous devenu un des créateurs de WIT Studio ?

Nakatake : J’ai travaillé sur Guilty Crown. En juin 2012, j’ai fondé WIT Studio avec deux autres personnes. WIT correspond aux initiales des trois fondateurs. On va entamer la cinquième année du studio. 

Pouvez-vous expliquer les rapports entre WIT Studio et Production IG ? Pouvez-vous aussi nous dire quelle son les ambitions de WIT Studio ?

Nakatake : Avec Guilty Crown, on sentait que la qualité était à son maximum au point de vue de l’animation. Pour pouvoir, progresser et accéder à un autre stade, il me fallait un nouvel environnement. J’en ai parlé au responsable de IG Production. Je leur lui ai dit que je voulais créer des oeuvres. Ces dernier nous ont dit qu’il nous aiderait et on a créé cette antenne du groupe IG. Pour tout le processus créatif, le studio WIT reste indépendant. Pour le reste nous avons l’aide de IG. C’est pour cela que notre premier gros succès : L’Attaque des Titans a pu être créer avec fluidité. Là, il commence à y avoir en interne un système administratif, de ce fait, on va pouvoir grandir encore plus. 

Comment en êtes-vous arriver à travailler sur le projet : Kabanari of the iron forteress ?

Okada : Avant, j’ai travaillé sur des séries pour enfant. En 2012, j’ai rejoins le studio WIT. C’est ainsi que j’ai travaillé sur ce projet. 

Quel a été votre rôle dans la création de Kabanari of the iron forteress ?

Nakatake : C’était surtout Madame Okada qui était sur le terrain. C’est toujours compliqué de travailler avec Monsieur Araki de ce fait Madame Okada était souvent sur le terrain. Araki est très exigeant et il veut toujours qu’il y ait de la qualité. J’ai parlé de faire une nouvelle oeuvre originale avec Monsieur Araki au moment de Guilty Crown. Cela a pris 4 ans à se concrétiser. Je participais aux réunions pour organiser le projet et le travail. 

Okada : J’ai rejoint le projet au moment de l’écriture du scénario. Je devais réunir l’équipe car c’était à moi de choisir les collaborateurs. J’ai effectué la gestion du planning. 

Le fait que l’anime fut adapté en manga, a-t-il modifié la ligne directrice de l’anime ?

Okada : C’est le style du mangaka qui fait que le manga est différent mais nous ne sommes pas très regardant sur ce dernier. Le mangaka autant qu’autre a quelque chose à exprimer ce qui explique les différences. Tant qu’il reste dans le même univers avec les mêmes règles tout est bon pour nous. 

Comment avez-vous réussi le mélange des genres dans Kabanari of the iron forteress ?

Nakatake : Le point de départ se sont les zombies. WIT Studio a pour spécialité tout ce qui est divertissement d’action. Le côté film de guerre s’ajoute à cela. Le côté film d’époque genre samouraï et le côté zombie sont des choses que l’on ne voit pas forcément ensemble. C’est devenu donc un film de guerre d’époque. Le style de dessin de Monsieur Mikimoto est aussi très visible. 


Je remercie beaucoup Tetsuya Nakatake et Maiko Okada d'avoir répondu aux questions. Je remercie également, Emmanuel Bochew leur manager, Andy Kimura leur interprète ainsi que le staff de Paris Manga qui m'ont permis d'assister à cette table ronde.

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -