vendredi, juin 02, 2017

Posted by : Loïc Poupou vendredi, juin 02, 2017


Misaki Iwasa qui est une chanteuse d'enka était présente en France lors J-Music Festival in Paris qui était organisé par Japan FM et Japan Expo.





C'est à cette occasion que j'ai pu l'interviewer. 

Voici l'interview 

- Pouvez-vous vous présenter ?
Je suis Misaki Iwasa , j’ai 22 ans et je suis chanteuse de enka. Jusqu’à l’année dernière, j’étais dans le groupe AKB48. 

- Pouvez-vous nous définir ce qu’est le enka ?
C’est un peu comme la chanson française, c’est une musique traditionnelle. 




- Pourquoi avez-vous choisi de faire du enka ?

Quand j’étais enfant, je passais beaucoup de temps avec mes grands-parents qui étaient fans de enka. De ce fait, que se soit à la télévision ou au karaoké, j’était très tôt en contact avec ce type de musique. 
Lorsque j’étais dans les AKB48, il y a eu un concours de karaoké dans lequel j’ai chanté une chanson de enka. 
Le producteur a alors pensé que c’était une voie intéressante pour moi et il m’a poussé à devenir chanteuse. 
- Comment avez-vous vécu ce grand changement dans votre carrière ?

Ce fut difficile mais comme j’étais une idol, au niveau promotionnelle, cela s’est fait plus facilement. Personnellement, se fut un challenge et un plaisir. 
- Comme en France, c’est la seule chanteuse de enka que nous voyons. Peut-on dire qu’elle est comme une ambassadrice de ce genre ?

Je ne me considère pas comme une ambassadrice du enka dans le sens où je débute seulement. J’ouvre la porte du enka à la France par mes prestations. 
- Beaucoup de groupe japonais refont vivre les styles de musiques traditionnelles. Est-ce une nouvelle mouvance au Japon ?

Des reprises, il y en a toujours eu. Cependant, aujourd’hui, il y a un boom du enka au Japon. 
- Le enka est-il très codifié ou avez-vous une certaine liberté ?

Il y a beaucoup de règles mais on n’est pas obligé de toutes les appliquer. Il y a une liberté d’adaptation. On peut mettre son propre feeling. 
- Quelles sont vos influences dans le enka ?

La première que j’ai chanté en public se fut pendant le concours de karaoké que j’ai évoqué, c’était une chanson de Saori Ishikawa, de ce fait on pourrait dire que c’est un modèle. Elle m’inspire
- Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre dernier single ?

Le titre est un lieu dans les montagnes assez hostiles. Ce passage fut utilisé pour le transport de poisson d’où le nom du passage. C’est l’atmosphère dure de ce lieu qui est utilisé pour décrire le sentiment amoureux d’une femme. 
- Quelle impression cela vous fait-il de revenir en France et avez-vous un attrait particuliers pour c pays ?

J’ai une image positive de la France et c’est un pays qui m’intéressais. Japan Expo était un bon lieu pour semer quelques graines par rapport au enka. 
- Que ressentez-vous par rapport aux collaborations par rapport au concert ?

Comme je chante seule maintenant, c’est rare que je collabore avec des personnes donc je n’ai pas l’habitude de cela. C’est très frais et agréable pour moi. J’aime beaucoup les animes et je suis contente de chanter des chansons d’animes. 

Je remercie beaucoup Misaki Iwasa qui a bien voulu répondre à mes questions et Japan FM qui m'a permis de faire cette interview. 

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -