dimanche, janvier 14, 2018

Posted by : Loïc Poupou dimanche, janvier 14, 2018


 Après avoir signé Nabari, bestseller du shônen manga, Yuhki Kamatani revient sur le devant de la scène avec une oeuvre plus personnelle et intime.
Dans Éclat(s) d’âme , l’artiste aborde avec beaucoup de poésie, de pudeur et de sensibilité, à travers le quotidien d’un adolescent « outé », les problématiques auxquelles sont
confronté•e•s les personnes LGBT dans les sociétés modernes.

Synopsis

Deux jours avant les vacances d'été, je crois que... je suis mort ». C'est ce qu'a pensé Tasuku le jour où un de ses camarades de classe lui a piqué son smartphone, alors qu'il était en train de regarder un vidéo porno gay dessus. La rumeur s'est répandue comme une trainée de poudre. Tasuku, pense alors à se suicider, ne pouvant supporter cette réalité dont il n'avait pas encore complètement conscience lui-même, mais aussi par peur du regard de la société. Pourtant, alors qu'il s'apprête à sauter dans le vide, il aperçoit, au loin, une mystérieuse silhouette de jeune femme qui le devance et... saute dans le vide ?! Intrigué, terrorisé, il s'élance vers l'endroit d'où elle a sauté. Il y découvre, stupéfait, que la jeune femme est encore en vie, et qu'elle est l’hôte d'une sorte de résidence associative, véritable safe space où se réunissent diverses personnes LGBT. De rencontre en rencontre, le jeune lycéen va apprendre à se connaître, à s'accepter, et trouver sa place dans le monde.

Laisser un commentaire

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © La folie des manga - Designed by Leyzia - @Leyziablog -